vendredi 12 août 2022

NEVADA ! Road trip sans le Strip à Rhyolite Ghost Town et  Old Beatty Town

NEVADA ! Road trip sans le Strip à Rhyolite Ghost Town et  Old Beatty Town

Pour plusieurs milliards de personnes sur Terre, Le Nevada c’est Las Vegas et son «  »strip » ! Moralité, vous convaincre d’éviter* l’une des villes les plus populaires du monde va être difficile. Peu importe, je relève le défi et jour 2, je vous invite à explorer Beatty et Rhyolite, des espaces peuplés de fantômes et d’œuvres tout en dansant avec des cow-boys plus vrais que nature…

Deux stops hors du commun avant la Vallée de la mort…

Ce n’est jamais tellement rassurant de savoir que l’on se dirige vers la Death Valley, la Vallée de la Mort. Alors, autant profiter de chaque étape pour continuer à vivre. Ne sait-on jamais avec ces grandes étendues sauvages et brûlantes. (I am kidding !)

Nevada-beatty-ville gosht-6634

Nevada, aux portes de la Vallée de la mort, la ville fantôme de Beatty.©Judith Lossmann/6661

Beatty

Bifurquer légèrement à droite et quitter la route principale pour aller se perdre dans les grises et sableuses campagnes environnantes devient ici une aventure. La ville de Beatty respire le film de western « déjà vintage » à l’époque, l’isolement et un autre temps. Il règne une ambiance chargée de regrets et une pauvreté apparente qui rappellent certaines villes du Mississippi. Là-bas comme ici, ça ne manque pas de charme. Certaines maisons de bois sont totalement décrépies et les nouvelles n’ont pas été créées par des architectes design. On a envie de marcher sur la pointe des pieds de peur de réveiller d’anciens secrets qui pourraient vous sauter au visage… C’est très exactement cette étrangeté dans l’air que l’on vient chercher, ici, à Beatty. La ville tout entière se prête à ce jeu. En fait, on pénètre dans une attraction grandeur nature.

Ça commence avec le Godwell Open Air Museum

En plein milieu du désert, à quelques minutes de down-town, des silhouettes blanchâtres et spectrales s’élèvent au-dessus des sables. Tel un phalène attiré par la lumière, impossible de résister à l’attraction des fantômes des sables ou de leur voisine, the Lady Desert, une Pink Painted Lady. Bienvenue dans un musée à ciel ouvert fondé par Albert Szukalski sur la thématique : lâchez-vous en l’honneur de tous ces mineurs venus ici pour y vivre et y travailler. Le collectif d’artistes n’y est pas allé avec le dos de cuillère. Résultat ! Des œuvres édifiantes et marquantes à ciel ouvert à voir absolument. D’autant qu’elles vous mettent dans l’ambiance de Rhyolite Town, la ville-fantôme.

Nevada. Open Air Museum Beatty

Nevada. Open Air Museum Beatty-©Judith Lossmann/3298

Mais comment la totalité de Rhyolite town a-t-elle pu disparaitre ?

Difficile d’imaginer qu’une véritable ville de plus de 10.000 habitants se dressait ici, il y a moins de 100 ans. Fondée en 1905, à l’époque troisième plus grosse ville du Nevada, elle accueillait tout un commerce autour des extractions minières et était assimilée au « point culminant de la ruée vers l’or. Écoles, banque, commerces, opéra, églises, immeubles de trois étages, gare ferroviaire, routes…  Il y avait tout ! Rhyolite, implantée en plein désert à l’entrée de la Vallée de la Mort était un centre actif et se voyait devenir la métropole du Nevada.
Abandonnée depuis 1911, (vous vous lisez bien, la vielle a été bâtie, a vécu un temps de splendeur et a été abandonnée en moins de 6 ans ), elle est aujourd’hui rongée par le temps, les intempéries et le soleil. C’est hallucinant et quasi incompréhensible d’imaginer cette ville réduite en ombre d’elle-même. L’ambiance étrange et singulière mérite largement un détour. Encore plus si vous êtes photographe. Il règne dans ces ruines une poésie dramatique à capturer. Les artistes du coin, les passionnés d’histoire et les explorateurs aiment ces lieux surprenants. Rendez-vous à la gare, seul édifice encore totalement débout et quasi fonctionnel, où l’on s’attend à voir arriver un train à vapeur. Ne loupez pas la maison en bouteille de Tom Kelly.

RHYOLITE TOWN_8126

Quelques pans de murs subsistent et une gare. Sinon rien d’une ville entièrement remangée par le désert. ©Aimable autorisation.

Finir cette escapade avec les cow-boys de Beatty

La ville très inspirée « Old West » possède sa station-service mal abritée par l’ombre incertaine d’un trio de palmiers à longs troncs et toutes petites houppettes feuillues. My Gosh que c’est photogénique. À cent mètres devant, dans le prolongement du Motel où dormir, le Stage Coach Casino éclaire la nuit tombante de ses enseignes lumineuses. On pousse une porte, le bruit de machines à sous envahit un immense espace à peine peuplé de quelques âmes esseulées, chapeau cloué sur la crâne, accoudées le long d’un zinc long comme un jour sans eau.
À droite, dans une grande salle de restaurant, une cohorte de cow-boys : Cimarron Kid, Whiskey Jack Cain, Colorado Krug « Preacher », Cactus Jim et des Floozies : Miss May, Wild Irish Rose, en authentiques tenues d’époques lancent de stridents « Hiiiihaaaaa » en guise de bienvenue. Voilà, il ne manque que John Waine et les 8 Salopards !
Pendant un dîner très « couleur locale », cette joyeuse bande de farfelus amoureux du Far-West narre des histoires d’avant, quand on se talait les fesses à cheval et que l’on dormait d’un seul avec sa carabine ou son Colt. D’ailleurs, ils vont pétarader… je ne vous en dis pas plus.

Candy or nuts on the cake…

Sur le retour au motel, passez donc par l’intérieur du bâtiment. Le gourmand caché en vous en sera satisfait et vous remerciera. Sous la lumière crue des néons et sur des hauteurs improbables, le long de dizaines de mètres linéaires, des candies de toutes sortes se côtoient dans d’énormes sachets. Pour mémoire, vous êtes en Amérique ! Si vous pensez que les nounours à la guimauve goût Cinnamome ne sont pas pour vous, passez votre chemin si vous le pouvez. Dans le cas contraire, je vous conseille vivement de ne pas mégoter avec les quantités tant ceux-ci sont addictifs. Et si ce sont eux, ce seront leurs frères, tant il y en a pour tout le monde.

Bonne nuit dans un Motel, si conforme à toutes les séries américaines qu’il en nait presque une nostalgie, quand derrière la fenêtre, on regarde le clignotement de l’enseigne éclairer les vans et autres pick-up. On s’endort dans un film… Demain, c’est la Vallée de la Mort. Mieux vaut dormir. Judith Lossmann

* rassurez-vous, un article sur Las Vegas conclue cette série 😂

La suite de notre road trip :

NEVADA ! Road trip sans le Strip à Lee Canyon, Charleston Peak, Zone 51

NEVADA ! Road trip sans le Strip à Death Valley

NEVADA ! Road trip sans le Strip à Death Valley

NEVADA… And finally, Las Vegas irrésistible avec ses paillettes et ses contrastes !


ACTIVITÉS

  • Goldwell Open Air Museum – 1 Golden St, Beatty, NV 89003, États-Unis – Horaires : Ouvert 24h/24 – Tél. +1 702-870-9946 – www.golwellmuseum.org
  • Rhyolite Gosht City – Beatty, NV 89003, États-Unis – www.rhyolitesite.com
  • Beatty cow-Boys – P.O. Box 493 – Beatty Nevada 89003 – www.beattycowboys.com

 

SHOPPING
Death Valley nut & candy Co. – PO Box 846 – 800 E US Hwy 95N – Beatty – Nevada 89003 – Tel. 775-553-2100

CATEGORIES
TAGS
Partager