lundi 22 avril 2024

Mystérieuse Amazonie Péruvienne

Mystérieuse Amazonie Péruvienne

On la découvre à pied, en pirogues, à bord de bateaux de croisières le long du fleuve mythique qui parcourt la région sur plus de 3 700 km. Elle ?  L’Amazonie péruvienne. D’avril à octobre s’installe la saison sèche, la météo idéale pour planifier un voyage au cœur de la plus grande forêt tropicale qui, à elle seule, représente 10% de la biodiversité mondiale. Elle accueille des espèces animales uniques au monde et vit au rythme des villages autochtones perdus dans la Selva. Émerveillez-vous de l’Amazonie Péruvienne du Nord au Sud !

Belles bêtes, encore visibles … heureusement… en Amazonie péruvienne.

Mégadiversité biologique

Doté de ressources naturelles exceptionnelles, le Pérou est reconnu pour sa mégadiversité biologique. Le pays compte 84 zones naturelles sur les  117  existantes dans le  monde et possède plus de 5 800 espèces endémiques. C’est dans la « Selva » que la faune est la plus présente car elle profite de la végétation luxuriante: tout au long de votre chemin, accompagnés de vos guides locaux, vous pourrez admirer des jaguars, des tatous, des caïmans, des capybaras mais aussi des singes. Avec ses 1 800 espèces d’oiseaux, et parmi elles presque 120 espèces endémiques,  dépassant ainsi les populations d’Amérique du nord et d’Europe, le Pérou est l’une des plus importantes destinations pour l’observation d’oiseaux du monde. Vous les découvrirez, perchés sur les observatoires hauts de 20 à 40 mètres qui parsèment la forêt au-dessus de la canopée.

Pont de singes… pour les humains en Amazonie péruvienne

Jouer les explorateurs

Pour jouer aux explorateurs dans l’Amazonie au Pérou et découvrir cette forêt dense qui regorge de trésors, il faut se laisser porter par le rythme de la nature et adopter le mode transport multimodal: bateaux de croisière,  tuk-tuk pour découvrir les villes, randonnées à travers la forêt sur les trochas (sentiers) pendant la journée pour observer toutes les plantes médicinales précieuses pour l’humanité, pirogues à la tombée de la nuit pour observer les sorties des caïmans, canoë sur les lacs comme le Lago Sandoval, dans la Réserve nationale de Tambopata dans la Région de Madre de Dios où on se régale du spectacle des loutres géantes ou en pirogues qui seulement permettent d’accoster sur les rives reculées et de partir à la rencontre des populations autochtones  encore coupées du monde mais qui vous accueillent avec bienveillance et partagent avec vous leur artisanat, leurs spécialités culinaires et leur mode de vie.

Des villes au cœur de la forêt amazonienne péruvienne

Nature et ville en plein Amazonie !

Que ce soit pour profiter de la nature à Puerto Maldonado (Madre de Dios) ou découvrir des villes en plein cœur de l’Amazonie comme Iquitos (Loreto), vous ne voudrez pas rater l’occasion de vous enfoncer dans la Forêt Amazonienne. Prêts ? Débutons notre parcours à Iquitos (Loreto), l’une des plus grandes villes de l’Amazonie au Pérou, elle est accessible par avion ou par bateau, ce qui fait son charme. Iquitos est située juste à côté de la réserve naturelle de Allpahuayo-Mishana, qui propose des Lodges où se poser quelques nuits et profiter des multiples treks proposés, une occasion idéale pour observer la faune et la flore de la jungle. Iquitos est une ville digne d’un livre d’aventure avec ses bazars sur pilotis le long du fleuve Amazonien. À la tombée de la nuit, profitez du Malecòn qui vous emmène sur les rives d’Itaya, rivière qui se jette dans l’Amazone un peu plus loin et qui vous fera profiter d’un panorama d’exception. La ville est charmante. On y roule en moto ou en tuk-tuk et à chaque coin de rue, on retrouve des traces de la colonisation et du passé doré de cette ville qui regorge de vie. Vous y visiterez le musée des cultures indigènes amazoniennes ainsi que la “Biblioteca Amazónica”, qui abrite près de 27000 livres et 3000 photos, dédiés aux traditions et cultures de l’Amazonie.

Surtout n’oubliez pas de déguster le plat local, le Juane, un ragoût de poulet, de riz et d’olives recouvert de feuilles de bijao (genre de feuilles de bananier). Et si l’on parle coutumes culinaires en Amazonie Péruvienne, il faudra bien entendu goûter à la chonta ou cœur de palmier, récolté sur les palmiers qui est un élément crucial de la cuisine amazonienne. Les plantains sont un autre ingrédient essentiel que l’on retrouve dans de nombreux plats, dont le tacacho. Il y a aussi beaucoup de poissons d’eau douce, dégustés dans le patarashca, du poisson cuit à la vapeur dans des feuilles sur des charbons ardents.

Les perroquets en liberté dans l’Amazonie péruvienne.

Plus au Sud…

On trouve la région Madre de Dios et la ville de Puerto Maldonado. C’est dans cette région, au sud de l’Amazonie péruvienne que vous découvrirez la Réserve Nationale Tambopata et le Parc National du Manu, véritables paradis pour la faune sauvage; Ici, c’est le royaume de la rando car cette région, située au sud-est du Pérou, tout est nature à l’état pur. Et pendant que vous appréciez ce spectacle unique, vous entendez en fond sonore le chant mélodieux des aras qui nichent dans cette zone. Votre premier arrêt sera probablement dans la ville de Puerto Maldonado, la capitale de Madre de Dios. Ici, il ne faut pas manquer le Mirador de la Biodiversité, le jardin des papillons de Tambopata, et la Salle d’exposition d’archéologie, de paléontologie et de costumes typiques amazoniens du ministère de la Culture, qui se trouve à quelques minutes du centre-ville.

Mais le meilleur de Madre de Dios est à venir : trois énormes sanctuaires vous attendent, pleins de magie et de nature. La troisième plus grande région du Pérou abrite sur son territoire le Parc National du Manu, reconnu comme zone centrale de la réserve de biosphère par l’UNESCO (1977) et déclaré patrimoine naturel de l’humanité en 1987. Cet espace naturel n’est pas seulement un spectacle en soi, il est considéré comme un foyer de concentration d’espèces de flore et de faune, dont beaucoup sont uniques comme l’oiseau national du Pérou, le célèbre coq de roche, qui vit sur son territoire. 30 communautés paysannes différentes y pratiquent encore des techniques anciennes.

De même, la Réserve Nationale Tambopata et le Parc National Bahuaja Sonene vous enchanteront: la première est décrite comme un lieu paradisiaque, où vous vous fondez dans la nature à chaque pas. Cette réserve naturelle protégée est considérée au niveau mondial comme l’une des plus diversifiées sur le plan biologique mais elle est également un terrain de jeu inégalé pour les aventuriers qui partent vers les lacs Sandoval et Sachavacayoc, où vous pourrez monter en bateau et observer les aras, les chunchos et les lèches d’argile rouge, dans leur état le plus pur.

Le parc national Bahuaja Sonene, peu exploré, abrite également une grande biodiversité : vous y trouverez des centaines de mammifères, de reptiles et de poissons, près d’un millier d’espèces d’oiseaux et plus de 20 000 espèces de plantes. Il abrite des espèces incroyables telles que le cerf des marais, le loup à crinière, le lézard noir et le fourmilier géant.

Qu’attendez-vous pour vivre la magie de l’Amazonie Péruvienne ?

Pour découvrir en découvrir d’avantage, rendez-vous sur : https://www.peru.travel/fr

CATEGORIES
Partager