jeudi 29 février 2024

Jazz à Juan 2023, divines divas. La magie opère !

Jazz à Juan 2023, divines divas. La magie opère !

On succombe au charme de deux exploratrices capables, en trois notes, de nous transporter dans leur univers émotionnel respectif, sur la scène de la Pinède Gould.

Sous le soleil couchant de Juan les Pins, la chanteuse du soleil levant nous enchante…

Presque vingt ans après avoir reçu le Grand Prix Jazz à Juan Révélations et son premier concert sur la scène de la Pinède Gould, la chanteuse coréenne Youn Sun Nah revient à Juan. Elle a sorti son nouvel opus intitulé Waking World début 2022, le premier dont elle a écrit l’ensemble des paroles et de la musique : onze chansons fidèles aux différents univers de sa discographie, empruntant parfois au jazz, à la pop, au folk et aux musiques du monde et révélant de nouvelles dimensions cinématographique et poétique.
Encore plus que sur ses précédents disques, le sillon de celui-ci est empreint de sa propre histoire. Un répertoire inédit donc qu’elle revisite sur scène, pour notre plus grand plaisir, avec un groupe qui l’est tout autant, compose d’une formation voix-basses-guitares-claviers, tout en nuances et aux changements d’atmosphères propres aux spectacles de Youn Sun Nah.

Melody Gardot, Jazz à Juan 2023.

A la nuit tombée, les cigales de la pinède font silence et la Divine Melody apparait

Chanteuse, auteur et compositrice américaine, Melody Gardot apparait sur la scène jazz il y a plus de dix ans. Consacrée Diva du Jazz en 2009 avec l’album My One and Only Thrill, Melody aime mêler folk, blues, bossa nova, RnB et pop à son jazz vocal. En 2020, elle dévoile Sunset in the Blue son cinquième album studio, rapidement devenu disque de platine.Melody Gardot en a fait du chemin depuis qu’elle a écrit son premier EP depuis un lit d’hôpital, victime d’un délit de fuite qui a failli lui coûter la vie. Utilisant les bienfaits thérapeutiques de la musique, elle développe depuis un son jazz très personnel, près de ses émotions.
à la sortie de son premier album, elle fut comparé Comparée à Joni Mitchell et Eva Cassidy. Au fil des années, Melody sait se réinventer sans perdre la sensibilité qui a fait son succès. Son dernier album, « Entre eux deux », co-écrit en 2022 avec le pianiste compositeur Philippe Powell ( le fils de Baden ), redonne vie au format piano et voix, y infusant une perspective nouvelle, empreinte d’une sensualité romantique.

Et, Jazz à Juan est transporté dans un univers brésilien aux effluves douces et parfumées.

Dès les premières notes, Melody Gardot nous envoûte avec sa voix veloutée et son charisme à fleur de peau. Philippe Powell ajoute sa touche de virtuosité et de sensibilité à chaque morceau, créant une harmonie parfaite entre les deux artistes. Les arrangements subtils et les influences brésiliennes donnent une nouvelle dimension à ces titres, transportant le public et moi en particulier dans une atmosphère enchanteresse. Melody Gardot et Philippe Powell démontrent leur évidente complicité sur scène, reflétant leur collaboration étroite dans l’enregistrement de l’album. Leur symbiose musicale se ressent à chaque instant, créant une magie indéniable qui enveloppe la Pinède Gould d’une douce aura tout au long du concert. Les autres musiciens jouent un rôle essentiel dans cette expérience musicale enjouée. La section rythmique apporte une base solide et groovy, tandis que les instruments brésiliens ajoutent des touches colorées et rythmiques à l’ensemble.

Le cadre enchanteur de Jazz à Juan, en bord de mer, ajoute une touche spéciale à cette soirée magique. Le public, transporté dans un voyage musical captivant, savoure chaque instant des concerts exceptionnels donnés par Youn Sun Nah, Melody Gardot et leurs musiciens respectifs.
Leur complicité musicale, les arrangements subtils et l’ambiance magique du festival ont fait de cette soirée un moment inoubliable pour tous les amoureux de ce Jazz métissé, sans frontière et au langage musical universel, qui ne cesse de me donner la chair de poule…

Un immense MERCI à Youn Sun, Melody et Philippe pour ce voyage merveilleux aux confins de l’âme… Jean-Loup Guest

CATEGORIES
TAGS
Partager