lundi 27 mai 2024

Deux livres essentiels : « Mon potager auto-suffisant « et « Vivre Autonome »

Deux livres essentiels : « Mon potager auto-suffisant « et « Vivre Autonome »

C’est dans l’air du temps : tous, nous sentons qu’il y a de l’eau dans le gaz. Tous, nous sentons qu’un changement dans l’équilibre du monde risque de se métamorphoser en danger. Tous, nous sentons et désormais savons que le changement (bêtement présenté uniquement sur l’une de ses faces : réchauffement !), que le changement climatique donc est là, bien là. Seuls, les climatosceptiques, (on se demande encore comment ils peuvent l’être ; cela dit il y a bien des révisionnistes, malheureusement), on se demande comment disais-je, certains pensent que c’est de la « flûte », qu’on (qui on ?) va trouver des solutions, que rien n’est vrai !

Enfin, à l’heure où l’on nie l’Histoire, où on la réécrit, où l’on déboulonne les statuts et où l’on change les mots des auteurs mondialement connus et respectés… Tout est possible ! Même l’impossible. Les Juifs, lors de la dernière guerre, victimes du nazisme, pensaient qu’il était impossible que la France les « vende », que la France les « lâche », que la France les sacrifie… et pourtant près de 75.000 d’entre eux ont été gazés. Ça donne des frissons, non ? Vous pensez que je me suis éloignée de mon sujet et que je mélange tout. En fait, non. Appliqué à d’autres sphères, il faut s’attendre à des erreurs magistrales de la part de nos gouvernants. Les pires sont possibles. Toutes sont possibles. Triste tableau !

mon potager auto suffisant

Mon potager auto suffisant d’Alexis Surre

Avec les réseaux sociaux, où chacun prend la parole, persuadé de détenir la vérité, on (nous, le gros de la troupe, des communs) pense que l’on est libres ! Tartuferie ! Rien ne nous rend plus esclaves que les échanges de bas étages qui sont légion sur les réseaux sociaux. Parlons du droit de vote (qui, selon moi devrait être une obligation de vote, un jour de semaine, pendant les heures de travail)… Nous pensons qu’il nous donne des droits. Que nenni ! Notre actuel président a été élu par moins de 25% des Français, est-ce normal ? Pire, même élu par 55% des Français, il faudrait entendre ce que disent les gens dans les rues à propos de sa brutalité, de sa gouvernance royale et verticale et la demande de changement au profit d’une démocratie participative. Un jour, peut-être. En attendant, rangez vos casseroles et vos sifflets, désormais interdits ! On va où là ???
En attendant, c’est le bordel et la peur gagne petit à petit toutes les strates du pays. Pendant la pandémie, jamais les petites maisons paumées dans nos campagnes n’ont autant été vendues. Pourquoi ? Parce qu’il y a un jardin ! Parce qu’il y a une potentielle autonomie ! Et, nous voilà de retour à mon sujet : deux livres essentiels !

Mon potager auto-suffisant d’Alexis Surre

Le premier, « Mon potager auto-suffisant » signé par Alexis Surre dit @the_gentleman_farmer, décrit par le menu comment cultiver un potager à raison de 2 heures de boulot hebdomadaire. Ce jardinier du week-end et apiculteur autodidacte partage toutes ses recettes, ruses et techniques. Son livre est formidable. Il enseignerait à un enfant de 5 ans comment faire. Donc si vous êtes plus âgé.e.s, ce devrait être OK pour vous. Avec ses techniques 100% bio, faciles à mettre en place et suivies mois par mois, vous pourrez nourrir votre famille en bons produits… Presque gratuits. Un peu d’eau, de terre et de temps… La table des matières est pleine de bons sens : La terre de votre potager, le calendrier du potager, la sélection des légumes et des aromatiques, les maladies, les outils et, les abeilles, qu’il faut absolument protéger. La meilleure façon consistant à leur offrir un espace plein de fleurs et sans pesticides.

Vivre autonome, le survivalisme à la française de Salsa Bertin

vivre autonome. Survivalisme à la française.

Vivre autonome. Le survivalisme à la française.

Le second, « Vivre autonome » signé par Salsa Bertin, va encore plus loin. L’auteure parle de survivalisme à la française. Et, ce n’est pas rien. C’est en la lisant que j’ai décidé d’introduire mon article en parlant de tous les nuages stagnants au-dessus de nos têtes. Salsa parle de la liberté ! Pour elle, à juste titre, France et Liberté sont des quasi-synonymes, tant, dit-elle, la Liberté est constitutive de l’Histoire de notre pays. Dès son premier chapitre : La Catastrophe qui vient ? Gouverner, c’est prévoir… Se posent les questions sur nos gouvernants et leurs capacités de décision et surtout sur leurs champs décisionnel, forcément orienté vers leurs propres intérêts. Dans son livre Salsa Bertin appelle à la résistance utile, féconde, réaliste, productive de solutions. Elle parle d’autonomie circulaire, de permaculture, de réseautage. Elle consacre un chapitre entier à l’eau. Fondamentale et dont il devient plus qu’urgent de conscientiser la valeur. Elle parle de la Terre, qui ne ment pas et peut-être nourricière si on la respecte. Puis, elle aborde le potager, la conservation, le pain… Avant d’arriver à la maison !

Deux livres phares pour produire à manger et se mettre à l’abri si les cieux s’assombrissent. Et même s’ils ne s’assombrissent pas. Il n’est pas question pour moi ici de me transformer en Cassandre et de prédire un destin français ou planétaire. Et comme le dit Paul Claudel : « le pire n’est jamais sûr. » Mais il est plus sûr d’imaginer le pire avec des solutions. Ces deux livres en sont. Judith Lossmann

 

 

 


INFORMATIONS PRATIQUES

Mon potager auto-suffisant d’Alexis Surre chez Leduc. 22€. ISBN : 9791028527815

Vivre autonome, survivalisme à la française de Salas Bertin, aux éditions Jean-Cyrille Godefroy. 22€. ISBN : 9782865533312

CATEGORIES
Partager