jeudi 1 décembre 2022

Un jour à Lourdes

Un jour à Lourdes

Quelle étonnante ville ! Lourdes résonne avec vœux, Bernadette, procession, grotte, pèlerinage, sanctuaire, bougie, lumière. Lourdes est connue de tous les Chrétiens de la planète. Non ! Elle est connue de tous les croyants du monde. Non ! A la réflexion, elle est connue de tous. Après les confinements dus à la pandémie, Lourdes a rouvert ses portes et voilà arrivé son premier véritable printemps. Lourdes, interdite de visiteurs trop longtemps aux dires des touristes croisés durant ce reportage, revient plus indispensable que jamais.

Et que l’on croie en ce Dieu ou en autre ou en aucun, Lourdes impacte tous les promeneurs venus arpenter ses ruelles. Comme la météo dans ce coin des Pyrénées, gris puis éclatant d’un soleil chaud et humide avant de lâcher de rudes bordées de pluie, Lourde est contrastée.

Lourdes, c’est une ambiance, une mixité, un microcosme bigarré composé d’éléments disparates : les murs de granit gris, le château là-haut et son musée Pyrénéen, grand oublié des touristes (quel dommage !), l’imposant sanctuaire, la haute et belle basilique avec sa façade colorée, la verdure. Un microcosme avec des gens qui affichent des attitudes paradoxales. Certains sont comme électriques, sous tension… Le reflet sans doute des miracles attendus. D’autres sont généreux, charitables. On le voit via les sourires et les éclats de rire, ils ont toute confiance dans leurs prières.

Les soignants bénévoles de Lourdes.

Les soignants bénévoles de Lourdes. ©Judith Lossmann/3168

Il y a aussi les visages bienveillants des aidants, des soignantes et soignants de 10 à 99 ans…Parfois, ils sont plusieurs à entourer un brancard pour conduire une personne au sein du sanctuaire. Ils accompagnent aussi les handicapés dont les fauteuils, collés les uns aux autres, sont dirigés de main de maître par ces bénévoles reconnaissables à leur tenue, blouse blanche et foulard.

De jour comme de nuit, le Sanctuaire vit et bouge. On s’émerveille de tous ses trésors architecturaux et de son incroyable statuaire. La basilique St Pie X a été entièrement construite sous terre et accueille jusqu’à 25.000 personnes. La Basilique Notre Dame du Rosaire et ses mosaïques vénitiennes plongent dans une autre époque quiconque les regarde. La Grotte, quant à elle, voit ses files d’attente diminuer d’intensité seulement avec la nuit venue.

En pleine nuit justement, ce sont les bougies allumées par des milliers de mains qui flambent. Ces bougies n’ont le droit de s’éteindre qu’arrivées à la fin de leur mèche. Jusqu’à ce moment-là, elles seront rallumées aussi souvent que nécessaire, quel que soit le temps, le vent, la foudre par des feutiers, les seuls au monde ! (voir la vidéo) qui prennent très au sérieux la surveillance des flammes, lesquelles sont dans cette enceinte, toujours des voeux et des prières lancés aux cieux.

Et tous les soirs, c’est la procession aux flambeaux – souhaitée par Marie-, et les illuminations qui attirent des centaines de pèlerins dans les jardins du sanctuaire. Lourdes est l’un des rares endroits au monde où une telle réunion est possible. Dans le recueillement et la joie, dans les chants et dans un océan de lumière, ici on prie dans toutes les langues avec ferveur. Encore plus quand on porte la statue de Notre-Dame de Lourdes. Une expérience difficile à transcrire et qui foudroie de joie ceux qui la tentent. Il faut en faire soi-même l’expérience.

À l’entrée du sanctuaire, dans la grande salle baptisée Salle Robert Hossein, des milliers de gens frappent dans leurs mains et battent le rythme de la comédie musicale de tous les records « Bernadette de Lourdes ». Une fois encore, croyants ou pas, difficile de résister à l’émotion quand les voix pures et cristallines racontent l’histoire de cette gamine propulsée malgré elle dans les fourches caudines des manipulateurs de l’époque. Avec ce spectacle (sous-titré), on découvre la rigueur des faits et ce qu’il s’est vraiment passé.

Jusqu’au milieu de la nuit, les « marchands du temple » offrent aux badauds des milliers d’objets. De la plus insignifiante croix en plastique à (rarement) l’œuvre d’un artiste inspiré par la Grotte et par Bernadette, il y en a à tous les prix mais, le gros du marché est surtout consacré à des bondieuseries à deux balles et sans âme. Les vitrines et les étalages débordent de Vierges luminescentes, de bracelets en pierres pas précieuses, de gourdes à remplir à la fontaine bénie. Le tout « made in China » ! Pas vraiment l’esprit éclairé mais disons-le, les commerçants restent des commerçants et s’il reste un endroit où les voir à l’œuvre comme à l’époque du Christ, ce doit être ici.

Heureusement, quelques entreprises locales surfent sur ce marché des souvenirs en créant dans la tradition et dans l’esprit de Marie des médailles et des statues de qualité. (lire l’encadré Frappeur de Médailles à Lourdes).

LOURDES, HÔTEL DE L'UKRAINE-3216

Lourdes, autel de l’Ukraine. Comme un signe quelques mois avant. ©Judith Lossmann

Timbre collector Col du Tourmalet 2022

Timbre collector Col du Tourmalet 2022

Lourdes enfin est au centre d’une végétation incroyable, d’un site montagneux de toute beauté. À moins d’une heure du centre-ville, on s’immerge au milieu de la puissance des lieux. Grands sites des Pyrénées, certains comptent parmi les Grands Sites de France. Pic du Midi de Bigorre, Cirque de Gavarnie, Cauterets et le Pont d’Espagne, le Col du Tourmalet cher aux cyclistes (que la Poste honore avec un timbre à collectionner début juillet 2022)… autant d’ambiances où l’on profite de Dame Nature, encore bien préservée. Dieu merci, si j’ose dire ! Judith Lossmann


FICHE PRATIQUE LA VIE EST BELLE VOYAGES À IMPRIMER

Y ALLER
En voiture : A65 – A64 –
En bus : Flixbus – OuiBus –
En train : gare SNCF Lourdes
En avion : Aéroport de Tarbes Lourdes – Aéroport de Toulouse Blagnac – Aéroport Pau Pyrénées, puis taxi, bus ou navettes.

PREMIERE ADRESSE SUR PLACE
Office du tourisme de Lourdes – place du Champ Commun – Tel.+33(0)5 62 42 77 40 – www.lourdes-infotourisme.com

RÉSEAUX SOCIAUX :
#tourismeLourdes #LourdesAutrement #DestinationPyrenees @TourismeLourdes

Programmes complet des Estivales de Lourdes 2022 sur : www.lesestivalesdelourdes.com

Visitez plus, dépensez moins avec la City Card Lourdes Pyrénées. En vente à l’Office du tourisme. www.lourdes-pyrenes-citycard.com

DORMIR À LOURDES

Belfry à Lourdes

Hôtel Belfry et Spa à Lourdes ©Belfry

  • Dans un superbe hôtel, un 5 étoiles, sis en plein centre de la ville. Cet hôtel, entièrement restauré par les nouveaux propriétaires allie la grâce à l’élégance, la contemporanéité à la tradition. On aime les grandes chambres, surtout celles qui donnent sur le Gaves de Pau, ce torrent descendu en tumulte des montagnes et dont le son remplit l’air. Un torrent au caractère pyrénéen qui fait ce qui lui plait, y compris inonder le sanctuaire quand cela lui chante.
    Hôtel Belfry & Spa By Ligne St Barth -66, rue de la Grotte – 65100 Lourdes – Tel.05 62 94 58 87 – belfry.fr
  • Atmosphère douce et design raffiné au Grand Hôtel Gallia & Londres Spa Nuxe – 26, avenue Bernadette Soubirous – 65000 Lourdes – Tel. 05 62 94 35 44 –

MANGER À LOURDES

  • Cadre somptueux et plats subtils et gourmands au restaurant de l’hôtel Gallia-Londres. Grand Hôtel Gallia & Londres Spa Nuxe – 26, avenue Bernadette Soubirous – 65000 Lourdes – Tel. 05 62 94 35 44 – hotelgallialondres.comwww.hotelsvinuales.com
  • Les 100 Culottes – 20 place du Champ Commun – 65100 Lourdes – Tel. 05 67 45 53 56
  • Alexandra by le Bon sens – 3 rue du Fort – Tel. 09 54 30 26 91 –

MANGER DANS LES ENVIRONS DE LOURDES

  • Le Bistrot à Barèges (en descendant du Pic du Midi) – 45, rue Raymond – 65120 Barèges – Tel. 05 62 91 54 78

ACTIVITÉS

  • Le château fort de Lourdes, pièce maitresse du Piémont pyrénéen, classé Monument historique, est l’un des témoins majeurs de l‘histoire de Lourdes du 11e au 19e siècle. Depuis 1921, il abrite un musée fort intéressant qui retrace l’histoire des Pyrénées ; On y admire des costumes d’époques, des maisons et leur décoration très pragmatique, des ustensiles, des outils, des rites funéraires. Tout un univers issu de la vie quotidienne des populations françaises et espagnoles qui peuplaient ces versants de la montagne. En savoir plus : chateaufort-lourdes.fr
    Mon conseil : À visiter avec une guide spécialisée qui vous fera voir des choses invisibles => Madame Cathy Boyrie de Pyrenesprit : www.pyrenesprit.com
  • Visite du sanctuaire – lourdes-france.org
  • Le Pic du Midi de Bigorre
  • Le Cirque de Gavarnie.
  • Comédie Musicale « Bernadette de Lourdes » – durée 1h15 – Sous-titrée. Tous les soirs en Juillet-Août – nuitsdelourdes.com
  • Cauterets Pont d’Espagne, Grands Site Occitanie. Et aussi le Pic du Jer.

UN JOUR À LOURDES –  LES EXTRAS
Quel lieu plus adapté que Lourdes pour des livres qui participent à l’élargissement de la conscience ?

FLAMMES JUMELLES

Flammes jumelles DE JULIEN MADÉROU

Sous-titré : aller au bout du parcours, ce livre « parle » à ceux qui ont, en apparence, une relation chaotique dont il leur est impossible de se défaire. Ni par des moyens habituels : séparation, divorce. Ni par d’autres moyens. Un lien indéfectible qui les unit dans la détresse comme dans l’amour, dans la maladie comme dans la tromperie ; certains au point qu’ils se sentent victimes d’un sortilège. Cette relation très particulière porte désormais un nom : flammes jumelles. Une belle appellation poétique pour un apprentissage rude, parfois violent qui nous oblige, nous explique l’auteure, à nous connecter avec nous-même dans cette vie-là pour en finir avec les promesses karmiques. Ajoutons que cette analyse vaut pour les relations amoureuses auxquelles on pense en premier mais c’est la même chose en amitié ou dans les rapports professionnels… A lire et à méditer.

Flammes Jumelles de Julien Madérou chez Exergue Éditions – ISBN : 9782361884987 – 16€

QQQQQQQ

REQUIEM

Requiem DE GYDIR ELIASSON

Jönas entend de la musique en toute chose. Du sifflement d’une bouilloire au ronronnement du congélateur, il entend une symphonie, une sérénade. Les sources d’inspiration sont partout. Il n’en rate aucune et note tout dans son inséparable carnet en moleskine noir. Oui mais voilà, fuyant Reykjavik pour l’Est de l’Islande et sa solitude bienvenue pour enfin composer son œuvre, il perd le carnet… Forcé de tout réécouter pour écrire sa partition, il plonge dans un monde subtil et mélancolique. L’auteur Gyrdir Eliasson possède une plume légère, fine, poétique. Il transforme les mots en musique (on n’en sort pas !). Avec lui on savoure à longues et divines bouchées, un chant intérieur dont les traces nous tatouent l’esprit de leur beauté… comme « Cette claire soirée d’été (où) les montagnes ont la tête en bas dans le miroir des eaux de l’anse. Ou bien : « Le matin, j’essaie encore de rester assis dans la cuisine pour noter dans mon carnet les sons qui flottent dans l’air dans l’attente que je les saisisse. Ils ont tendance à suspendre leur vol un instant, comme les colibris, ainsi on peut les attraper. » Les amoureux de la musique y trouveront leur compte. Les autres aussi.

Requiem de Gydur Eliasson chez La Peuplade. ISBN : 9782925141112 – 18€

QQQQQQQ

JOURNAL DE L’INVISIBLE

JOURNAL DE L'INVISIBLE DE BRIGITTE PIETRZAK

Elle est musicienne et artiste plasticienne. Sans doute une sensibilité qui lui permet de se laisser porter par les évènements et d’échapper à l’auto-censure. En effet, Brigitte Pietrzak reçoit des messages de guides et d’esprits avec lesquelles elle est en compagnie régulière.  Ce qu’ils lui transmettent, finalement, tient en peu de mots : joie, amour, bonheur d’être vivant. Ils disent vouloir nous indiquer notre place dans l’’interface entre le visible et l’invisible. Autrement dit, peut-être répondre à notre question existentielle banale : quelle est ma place dans l’univers, que suis-je venu.e y faire ? Ce livre lumineux ouvre des portes et invite à (re)penser à la forme que nous souhaitons donner à notre vie, ce si bref passage ici.

Journal de l’invisible de Brigitte Pietrzak chez MaMa Editions – ISBN : 9782845943971 -20€

CATEGORIES
Partager