jeudi 26 mai 2022

Le Puy du Fou : y aller enfin !

Le Puy du Fou : y aller enfin !

On le sait les Parisiens ne montent pas sur la tour Eiffel, les Versaillais ne visitent pas le château… On visite volontiers des parcs à thèmes à l’autre bout de l’Europe, négligeant ceux qui sont au plus près de chez nous, au prétexte que l’on a bien le temps. Voilà pourquoi, malgré les plus de quarante ans d’existence du Puy du Fou, nous remettions année après année. Et puis, arrive cette inauguration 2022, la première depuis 2019 à se réaliser normalement. Foutue pandémie ! Alors on se précipite et on a eu bien raison ! On vous dit tout du Puy du Fou, coup de coeur assuré…

… En encore, on n’a pas tout vu. Pour une prochaine fois donc la fameuse Cinescénie, cette représentation emblématique réunissant 4500 bénévoles autour de tableaux historiques. Ou le spectacle nocturne « Les Noces du feux » ou encore les villages, les ateliers découverte ou le Bourg 1900. Moralité : il faut au minimum deux jours pleins sur place pour bien profiter du parc.

Concentrons-nous sur ce nous avons vu et qui nous a comblé, mais avant réglons la polémique Puy du Fou, son patriotisme, sa chrétienté, ses partis pris avec l’Histoire (locale parfois) dont elle s’inspire sans pour autant en garantir l’exacte authenticité. Eh bien oui, on les remarque, plus ou moins, selon les spectacles. On peut aussi, comme près de 3 millions de visiteurs en 2019, choisir de les oublier (si ça nous gêne) pour tout simplement vivre un joli moment d’émotion.

Voilà, le maitre-mot est lâché : émotions. Ce sont elles qui prédominent ici, dans cette enceinte de 55 hectares, largement dévolus à la végétation où l’on chemine dans des allées fleuries et arborées. Et, tant que nous y sommes, aux émotions ajoutons un réel perfectionniste, des machineries ultra techniques et technologiques, une véritable capacité d’innovation, le tout savamment mixé pour donner vie à des spectacles, des spectacles nocturnes et à des immersifs chorégraphiés au millimètre, interprétés par des « talents » talentueux et impliqués, dans des décors pleins de vérité et de belles matières loin de certains parcs tout plastique.

Puy du Fou, le mousquetaire de Richelieu ©Judith Lossmann

Puy du Fou. le final du spectacle Le mousquetaire de Richelieu ©Judith Lossmann

Le plus flamboyant : le mousquetaire de Richelieu

En un mot ? Bluffant ! Le décor : la cour de Versailles. La mise en scène ? Fourmillante. Sur cette scène gigantesque impossible de capter tous les mouvements de ce spectacle grand format de cap et d’épée. La musique, le rythme, la qualité des prestations des chevaux, les mousquetaires, la voix de Depardieu pour un Cyrano plus vrai que nature, la magie des ballets andalous… Et le final quand l’eau envahit le sol, quand les danseuses de flamenco tapent des pieds dans l’eau dans les couleurs dorées orangées d’un ciel au couchant… Magnifique !
Un spectacle romanesque de 32 minutes à voir en famille. Conseil : arriver tôt et s’installer au plus près de la scène et au milieu.

Puy Du Fou, La Pérouse.©Judith Lossmann

Puy Du Fou, l’un des scientifiques de l’expédition La Pérouse.©Judith Lossmann

Le plus flippant : Le mystère de La Pérouse

Spectacle dit immersif. Au Puy du Fou, ça veut dire que vous êtes à l’intérieur d’un décor, – comme un pre-show puissance 12 de chez Disney mais ici pas d’attraction au bout, seulement un assemblage de tableaux animés, agrémentés d’effets spéciaux. Avec La Pérouse, on embarque en 1785 sur un bateau en partance pour un tour du monde pour une expédition scientifique commandée par Louis XVI. On quitte Brest pour le Cap Horn, l’Alaska. Et arrive une indomptable tempête…
Immersif de 20 minutes. Deux fois récompensé. Attention, il peut heurter un jeune public ou un public sensible.

Puy Du Fou, Verdun.©Judith Lossmann

Puy Du Fou, Verdun. au fond des tranchées, la guerre de la communication.©Judith Lossmann

Le plus sombre : Les amoureux de Verdun

Un autre immersif. Dédié à Verdun, la guerre et surtout les tranchées. La vie (si on peut encore appeler cela ainsi) dans les entrailles de la terre. Dehors, les bombes, les obus, le feu, le sang, les armes chimiques. On croise dans les sombres couloirs des Poilus masqués qui en ont rechapé. D’autres sont alités sur des brancards de fortune. En fond sonore, la voix d’un soldat et de sa fiancée, qui s’échangent des nouvelles au travers de lettres. A la veille de Noël, les fumées envahissent les galeries, le sol tremble, des hommes chantent malgré tout…
Immersif de 15 minutes, à voir en famille en prévenant les enfants.

Le-Dernier-Panache-©Puy-du-Fou©Boussole-Magique-1.jpg

Le-Dernier-Panache-©Puy-du-Fou©Boussole-Magique

Le plus émouvant : Le dernier panache

On ne sait pas trop quoi, du spectacle ou de la salle de spectacle avec son incroyable machinerie, l’emporte. Quoi qu’il en soit, l’adhésion au Dernier Panache est immédiate. On se prend d’amitié pour ce jeune François-Athanase Charrette de la Contrie, héros malgré ses peurs enfantines, de la guerre d’Indépendance Américaine et revenu défendre SA Vendée jusqu’à en mourir avec un panache certain ! On aime autant l’histoire que la mise en scène dans cette salle à la tribune tournante. Oui, 2400 spectateurs sont déplacés afin de toujours être positionnés devant les éléments de décors – grandioses-, qui supportent le récit. Un grand bravo à ce spectacle récompensé en 2016.
Spectacle de 32 minutes. A voir en famille. Conseil : monter au moins jusqu’à la seconde envolée de marches pour profiter des effets « spéciaux ».

Les Vikings©Puy du Fou ©STEPHANE_AUDRAN

Final du spectacle Les Vikings©Puy du Fou ©Stephane-audran

Le plus moyenâgeux : Les Vikings

En l’an Mil, dans un petit village on se prépare à célébrer le mariage de Cybèle et Alderic. Beaucoup d’animaux sont de la partie : chiens, loups, biches et faons, cavalcade de cochons, bisons… Soudain, des moines arrivent, essoufflés, pour confier aux villageois la relique de St Philibert contre le pillage des Vikings tout proches. Trop tard, ils sont déjà là à faire dévaler leur drakkar d’une colline ou à le faire apparaitre du fond des eaux. Et là, retenez votre souffle, surprise ! Une lutte épique s’engage. Le vieux fort de l’An Mil s’enflamme. Une tour s’effondre. Que de destruction jusqu’au « miracle » de St Philibert…
Spectacle de 26 minutes. À voir en famille. Conseil : renseignez-vous auprès des équipes, vous pouvez devenir le temps d’un spectacle l’acteur d’un jour !

Puy du Fou, Le Premier Royaume, ©Judith Lossmann

Puy du Fou, Le Premier Royaume, l’eau omniprésente dans cet immersif dédié à Clovis ©Judith Lossmann

Le plus récent : Le premier royaume (entendez Royaume des Francs)

Dernier spectacle immersif crée par le Puy du Fou en 2019… il raconte la conversion de Clovis et tout ce qui l’accompagne : le vase de Soissons, le grand pavois, son épouse Clotilde et la fleur de Lys proposée par les anges lors de la bataille de Tolbiac. On aime ce voyage débuté avec le scriptorium où des moines s’échinent à recopier les textes sacrés et poursuivi dans le Valhalla, le paradis des dieux Nordiques auquel Clovis finira par renoncer pour devenir le premier roi des Francs. Omniprésente, l’eau jalonne tout le parcours dans de jolis effets spéciaux jusqu’à son apothéose finale : le baptême.
Spectacle de 18 minutes. Trois fois récompensé. On le voit en famille.

Le plus grandiose : Le signe du triomphe

Lui aussi, joué plusieurs fois par jour, Le signe du Triomphe est la « naumachie » (représentation d’un combat naval) incontournable à voir absolument dans son écrin, le Stadium ! Au fil du spectacle, après une mémorable courses de quatre chars lancés au galop, le centre de l’arène surplombé de l’obélisque, au coeur de l’arène, devient une immense galère, lieu d’ultime combat entre les Romains et les nouveaux chrétiens. Victoire du « Poisson » mais à quel prix !?
Spectacle de 40 minutes. A voir en famille. Attention, le spectacle est assez violent et peut heurter un jeune public, un public sensible et les non violents.

Puy Du Fou, Les oiseaux fantômes.©Judith Lossmann

Puy Du Fou. Il veille sur le bon déroulement du bal des oiseaux fantômes.©Judith Lossmann

Le plus aérien : le bals des oiseaux fantômes

11 juin 1137. Une jeune femme rêve de revoir son amie Aliénor, morte des années auparavant. Ses vœux sont entendus et c’est l’occasion pour elles deux de « convoquer » les oiseaux qu’elles aiment tant. Et apparaissent au-dessus des ruines du château, comme par magie, milans, busards, aigles, faucons dans un ballet aérien ouvert par une sublime Dame Blanche (une chouette effraie) de belle envergure. L’occasion de voir l’un des trop rares Serpentaire, avec ses griffes longues et puissantes. Un déploiement poétique d’ailes de rapaces.
Spectacle de 33 minutes. À voir en famille. Conseil n°1 : arriver bien en avance pour s’installer au plus haut des gradins, lieu stratégique pour les photographes.
Conseil n°2 : si vous résidez dans un hôtel du Puy du Fou, pensez à l’atelier « voyage au coeur de la fauconnerie » pour découvrir les coulisses.

Fin de notre voyage éclair au Puy du Fou. Avec une conclusion évidente à notre question de départ : y aller enfin ?
Oui, trois fois oui.
Oui, pour tout ce que nous avons partagé ici et pour tout le reste qui reste à découvrir.
Oui, pour les quarante-cinq ans de cette histoire d’entreprise, quarante-cinq ans qu’elle vit, s’améliore et aussi s’exporte. L’Espagne, les Pays-Bas, bientôt peut-être la Chine et les USA auront leur Puy du Fou. Le succès d’une entreprise française dans ce domaine est exemplaire. Il repose sur un parti-pris par Puy du Fou Monde : la maîtrise à 100% de tous les aspects, de la conception à l’opérationnel en passant par la production.
Oui, pour le voyage dans Histoire et dans le Temps car au Puy du Fou on voyage aussi dans le temps. Grâce aux thématiques des hôtels et des restaurants, on se déplace sur une ligne de temps du Moyen-Âge à la Renaissance, de la Gaulle au 19eme siècle.
Alors oui, y aller enfin ! Judith Lossmann


Infos pratiques La Vie Est Belle Voyages à imprimer – Le Puy du Fou

Toutes infos et réservations sur : www.puydufou.com

Les tarifs Entrée par
Billet adulte : à partir de 39€ sur réservation / à partir de 47€ sur place
Billet enfant : à partir de 28€ sur réservation / à partir de 34€ sur place
Pass Émotion : 21€ (Gratuit pour les enfants moins de 3 ans)

Y aller
En voiture par la A11. En TGV Inouï, Montparnasse/Angers St Laude puis navette le Puy du Fou (1h de trajet).

Y manger
Les restaurants – dont l’approvisionnement est réalisé en filière courte, à +/- 30 kilomètres, possède chacun leur spécifie et leur spécialité. Attention : réservation obligatoire car ils sont pris d’assaut. Ma préférence va à la minoterie dont le concept de plateau à trous est amusant et rapide.
Sur le parc, il y a partout des kiosques pour se nourrir et boire.

L’Atrium : 23€/adulte et 11€50/enfant sur réservation (entrée+plat+dessert)
Les Deux Couronnes : 23€50/adulte et 11€50/enfant sur réservation (buffet à volonté)
La Mijoterie du Roi Henry : Menu Déjeuner :  16€50/adulte et 9€90/enfant sur réservation (entrée+plat+dessert)
Buffet Dîner : 25€/adulte et 11€50/enfant sur réservation (formule buffet à volonté)

Y dormir
La Cité Nocturne, un peu à l’extérieur du parc comporte 5 hôtels thématiques soit 500 chambres. Faites votre choix entre la Villa Gallo-Romaine, le Camp du Drap d’Or, Les Iles de Clovis, la Citadelle et le Grand Siècle.

Pour informations, prix de la citadelle pour une nuit  + séjour parc (à partir de 72€ / pers) – 1 nuit pour 2 pers. : 98€/pers pour 1 jour /1 nuit –

Bon à savoir
Le Puy du Fou répond à une charte du bien-être animal qui protège les 1500 animaux, membres permanents et à part entière du parc.

De bonnes raisons d’y venir
– Pour la nuit des feux follets, un spectacle pyrotechnique le 16 septembre 2022.
– Pour la foulée des géants, une course spectacle les 8 et 9 octobre 2022.

Pour aller encore plus loin
Site Puy du Fou Espana : https://www.puydufou.com/espana/fr
Site Puy du Fou Asia : https://www.puydufouasia.com/
Site Le Grand Tour : https://www.legrandtour.com/?utm_source=puydufou&utm_medium=referral&utm_content=footer

CATEGORIES
Partager