jeudi 3 décembre 2020

Choisir l’esprit de Gaïa ! Avertissement à nos lecteurs…

Choisir l’esprit de Gaïa ! Avertissement à nos lecteurs…

Choisir l’esprit de Gaïa et clore un débat que nous refusons d’avoir et qui ne manquera pas de se profiler en rediffusant notre reportage sur les îles Féroé ou tout autre destination critiquable.

Vous allez nous écrire « Comment osez-vous parler d’une destination où se pratique annuellement un rituel barbare qui massacre les dauphins ? »

Et nous vous répondrons qu’en partant de ce principe, nous ne vous parlerons jamais du Pakistan qui prône les vertus de la charia, ni des Maldives d’ailleurs pour les mêmes raisons. Nous ne vous parlerons jamais non plus de l’Allemagne qui recrute du personnel à partir de zéro euros de l’heure. Pas non plus de la Pologne qui interdit l’avortement, pas de l’Irlande qui obligeait les filles mères à abandonner leurs enfants, pas de la Chine qui bouffe avec avidité des animaux sauvages protégés chez nous se cachant derrière sa médecine » millénaire, pas du Japon qui réhabilite la pêche à la baleine tout comme l’Islande, pas de la Russie résolument homophobe, pas de la Turquie qui déteste les Kurdes et les Arméniens, pas de Chypre, pas de la Syrie et de sa guerre de religion, pas d’Israël parce que tout le monde déteste les Juifs, pas de l’Indonésie et tout le Sud-Ouest asiatique qui massacre les derniers grands singes de la planète en détruisant les forêts primordiales au profit de l’huile de palme et de la finance.
Pas un seul pays ne peut se regarder en face ! Alors, arrêtons-là cette liste sans fin ! Elle ferait plusieurs kilomètres de long et prouverait une évidence : l’homme est un loup pour l’homme, l’homme est un loup pour la Terre et nous injurions les loups avec ce proverbe idiot !
Nous ne validons aucune forme ou action de violence, de force, de coercition ou d’usage pernicieux à l’égard des Hommes, des Animaux, des Plantes, des Mers et des Océans, des Glaces et de l’Air…
Malheureusement, cette Terre est devenue la planète de l’homme animé par une seule considération : son profit immédiat. Avec lui, son lot de lois, dictats religieux, règlementations politiques, délires paranoïaques, actions liberticides et décisions arbitraires édictées pour museler la créativité et maintenir les « gens » sous le joug de leurs peurs.

A la rédaction, nous rêvons d’un univers libre et d’une planète respectée dans son entièreté. Nous rêvons d’une humanité qui porterait bien son nom et ferait, un jour, sa révolution de conscience. En attendant, à notre échelle, nous observons notre petite Terre avec les yeux de l’Amour. Nous refusons de considérer ses panoramas et sa beauté par le petit bout de la lorgnette, celui des hommes. Nous souhaitons partager avec vous nos découvertes des richesses et des reliefs de ses habitants dans toute leur diversité : Êtres Végétaux, Êtres Animaux, Êtres Humains sans oublier l’esprit de Gaïa.

A bon entendeur, salut !
La rédaction.

CATEGORIES
TAGS
Partager