dimanche 29 novembre 2020

Château Stelsia****, une pépite originale du Lot-et-Garonne !

Château Stelsia****, une pépite originale du Lot-et-Garonne !

Un château décidement peu classique.

Au premier abord il laisse perplexe ! Ce beau château, plutôt une ancienne ferme fortifiée à laquelle les décennies ont rajouté des ailes et des étages pour devenir cette grosse bâtisse pleine de charme, a tout de la tradition architecturale propre à la région. Rien ne le prédispose à devenir une œuvre d’art ! Et pourtant « arty » il l’est avec ses couleurs criardes un tantinet loufoques, qui possèdent de quoi choquer les amoureux des murs anciens standards. On pourrait s’arrêter là et se gausser discrètement d’un mauvais goût affiché. Quelle erreur ce serait ! Quel raccourci aussi !

La nuit, le château Stelsia prend toutes ses dimensions arty. ©JL

Ce château transformé il y a cinq ans en un hôtel 4 étoiles et un restaurant étoilé est le résultat d’une belle histoire d’amitié, d’hommes, de rencontres et de rêves devenus réalité. Derrière les couleurs affichées du Stelsia se révèle l’esprit avant-gardiste et généreux d’un homme hors du commun couplé à la créativité illimitée et osée d’un autre. De qui parle t-on ?

Rêve et amitié sont aux commandes
De deux enfants du pays, amoureux de leurs terres. Philippe Ginestet le fondateur de la chaîne de magasin Gifi et de Jacques Bru, un architecte capable de monter dans les tours ! Quand, le hasard faisant toujours si bien les choses, le château est à vendre, un château bien connu de Jacques Bru qui l’avait déjà décoré de façon plus traditionnelle vingt cinq ans auparavant, les deux hommes décident de jouer une carte audacieuse.
Et, pour les vieilles pierres trop endormies la belle aventure commence.  Les deux hommes fascinés par ce rêve en marche, celui du « tout est possible » décident de lâcher les lions. Ils pensent grand. Ils pensent différent. Ils n’ont qu’un objectif : donner le sourire à leurs futurs clients et leur dire : « le luxe n’est pas forcément un standard attendu. Le luxe peut-être accessible. Vous pouvez y prétendre. »
Dans une union de l’esprit et de l’entreprise, les deux hommes s’attellent à la tâche. Immédiatement Philippe Ginestet décide le peindre le château en rouge. Beurk! LA banque suit. Les maquettes suivent. Pas les Bâtiments de France… Grosse bagarre en perspective. Pas mince de les convaincre du bien fondé de la teinte extérieure choisie. Sauf… si on transforme le projet en la réalisation d’une œuvre d’art ! Sauf…si on peint les murs ancestraux avec une peinture à la chaux apte à disparaître au fil des ans lessivée par la pluie. Un prisme inédit. Les BDF décident de lâcher du lest et acceptent la proposition des deux hommes, conscients que la force dégagée par cette « originalité colorimétrique  » va les faire bénéficier d’une notoriété immédiate. Conscients aussi de l’averse de critiques négatives qu’il leur faudra encaisser avant de récolter quelques éloges. Et oui, au fur et à mesure de l’avancée des travaux les mauvaises langues se sont taries. Entre le temps des maquettes et la réalisation, l’acceptation est venue, les choses se sont arrangées. Le mélange de couleurs des façades, celles de l’arc-en-ciel, a fini par convaincre même les plus dubitatifs.

Au détour d’un escalier se cachent des personnages échappés de la fresque. ©JL

Rien comme tout le monde
A l’intérieur, même parti pris. Celui du sourire, de la bonne humeur, de la chaleur et de la simplicité. On a du recul sur nous quand même ! Un peu d’autodérision a toujours fait le plus grand bien à tous. Ainsi, au hasard des étages et des couloirs de la belle bâtisse, peut-on admirer ici, une fresque immense de cent personnages dessinés. Réalisation de jeunes toulousains, c’est une référence unique au monde de la BD. Là, des personnages évadés de la fresque, cachés et tapis dans les escaliers et les détours, artistiquement mis en scène comme Jo mis en prison derrière les barreaux de la rampe. Ailleurs, la pièce aux prénoms et là-bas, celle du bonjour écrit sur les murs dans toutes les langues ou presque. Il faut demander à voir la salle de réunion dédiée aux séminaires. Toute de noir vêtue, il fallait oser, elle est tellement élégante ! Quant à la suite royale, kitchisime chic avec son immense baignoire, sa piscine privative, ses hauts plafonds et son lit gigantesque où pourraient dormir sous un dais princier Blanche Neige et ses sept nains… On l’adore !

La lumineuse chambre jaune (n°30) du Château Stelsia.©JL

Les suites supérieures et autres chambres répondent toutes à un code couleur diffèrent. J’ai dormi dans la chambre numéro 30. Jaune flamboyant avec des touches noires. Sublime. Il y a aussi des rouges, des bleues, des vertes, des oranges. Une couleur par jour de la semaine ! Toutes confortables, silencieuses. Des cocons douillets loin du fracas du monde.

 

Un arbre à voeux…

L’antique cèdre du Liban décapité devient un sublime arbre à voeux qui conduit vos désirs jusqu’aux esprits. ©JL

Le château est planté au cœur de plusieurs hectares de végétation. Un grand parc, généreusement ouvert au public de la ville, où s’admirent de beaux arbres, des étendues d’eau, un statuaire, des pièces d’art en ferronnerie et aussi un arbre à souhaits… Un ancien et majestueux cèdre du Liban, décapité par la foudre. Ne pouvant se résigner à l’abattre, il a été décidé de lui donner une autre vie. Sculpté, poli, agrémenté d’un rail lumineux, il envoie désormais vos vœux directement vers les hauteurs des esprits.

 

Parlons du mini golf de 18 trous. C’est rarement un sujet de conversation mais ici, il est exceptionnel. C’est le plus grand d’Europe et sans doute aussi l’un des plus beaux avec ses taupières animales (amusez vous à cherchez la queue du dinosaure) et son parcours atypique perdu dans un labyrinthe végétal.
Concernant les extérieurs, on nous glissé au creux de l’oreille qu’une seconde phase prenait naissance et que les alentours du château seraient fabuleux à la fin de cette nouvelle session de travaux. Nous avons hâte !

Les assiettes sont des oeuvres d’art et des pièges à papilles. ©JL.

La restauration goûteuse et originale
Avec Le Bistrot, un bistro gastronomique et Le Jasmin, la table étoilée*, la restauration occupe une place de choix, dans tous les sens du terme et propose des mets de qualité exceptionnelle tant dans les saveurs que dans la présentation. Certaines assiettes sont de véritables œuvres d’art et des pièges à papilles. En cuisine, sous la houlette créative du Chef Jean-Baptiste Fabre, un autre enfant du pays, il n’y a aucun temps mort. Avec son sourire désarmant, sa belle énergie et son management doux et efficace, le Chef assure en moyenne deux cents couverts jour en haute saison. Il renouvelle les menus et les cartes quotidiennement avec ses pièces du marché.
 » Je suis curieux de tout et je vis mon métier comme le moyen de sublimer les produits dit-il. La cuisine est un apprentissage permanent, il faut savoir en explorer tous les possibles pour traduire dans l’assiette la magie des lieux. » ajoute-t-il.
Une façon de vous dire que vous pouvez venir plusieurs jours de suite sans déguster deux fois le même plat !

Ne manque que le dernier des sens : le toucher !
Les chambres, la gastronomie, les activités… s’il vous manque du sensoriel, c’est le moment de vous parler de la piscine extérieure, du spa avec un grand bassin à trente degrés, des douches tropicales et des soins. L’institut propose des protocoles visage et corps avec la gamme green friendly et bio de Messegue. Une ancienne marque entrée dans le giron de JPG il y a dix ans déjà, dont les produits tiennent leurs promesses, notamment cette incroyable crème de jour au lait d’ânesse, absolument délicieuse pour la peau.

En conclusion
Voilà je vous ai tout dit. Sauf peut-être mes sensations personnelles. J’ai aimé cet endroit chic et chaleureux niché au cœur du Lot-et-Garonne. Il règne ici un état d’esprit suffisamment rare pour que je vous invite à l’expérimenter le plus vite possible. Venez, je vous dis, vous m’en direz des nouvelles !

 

* L’étoile appartient autant au chef qu’au restaurant. Dans le cadre du changement de chef, l’étoile est en attente de décision pour cette année.

_________________________________________________________________________________________________________________

INFORMATIONS PRATIQUES

 

Le Stelsia**** – Hôtel – Restaurants – Spa
47140 Saint-Sylvestre-sur-Lot
Tél. 05 53 01 14 86
www.lestelsia.com – mail : lestelsia@lestelsia.com
Tarifs chambre : voir le site.
Tarifs restauration : Le Bistrot autour de 30€ – Le Jasmin (restaurant gastronomique étoilé) à partir de 55 € + 35 € accord mets et vins.

Y ALLER ?
La région n’est pas particulièrement bien desservie en train. Depuis Paris, porte à porte, il faut compter plus de cinq heures. Une bonne raison pour rester au moins deux nuits.

En train : Paris Montparnasse – Gare Agen : 3h15 entre 45e à 125e – TVG INOUI.

En avion : Avion Paris Orly – aéroport Agen La Garenne – Compagnie HOP : Aéroport Bordeaux ou Toulouse à 1h30 plus temps de route en voiture en plus. (vérifier la validité des vols pendant cette période sanitaire).

 

Penne d’Agenais, l’un des plus villages de France…

ACTIVITÉS
La visite de l’un des plus beaux villages de France, – bien qu’il ne soit pas titulaire de l’appellation -, à savoir, le petit bourg plein de charmes de Penne-d’Agenais. Vous apprécierez tout dans ce village, son histoire, son patrimoine, son verrier en activité avec son four qui fascine les enfants de tous âges.
Demander à Maria, une habitante, guide locale.
Pour faire appel à ses services : 06 11 59 33 90 – m.garrouste@wanadoo.fr

SHOPPING
Les pruneaux sous toutes leurs formes.
Des charcuteries et des fromages locaux.
Vins de pays et appellation.
Un excellentissime fromage de chèvre « fait à la ferme » par un couple de passionnés. Nous ne les avons pas rencontrés… dommage. Mais leurs produits sur la table du restaurant valent vraiment le détour. Ils vendent sur le marché.

 

 

 

Le +
– l’esprit du lieu et l’accueil

Le –
– Très loin de Paris en train ou en voiture. Il faut venir pour au moins 3 jours et deux nuits.
– Le WIFI pas au point, fonctionne mal. Ce n’est pas grave mais si vous n’êtes pas prêts à vous vous « déconnecter », ça peut être compliqué !

CATEGORIES
TAGS
Partager