dimanche 29 novembre 2020

Louboutin, le génie exhibitionniste

Louboutin, le génie exhibitionniste

On ne peut que s'émerveiller devant la beauté des objets "souliers" !

Il y a l’œuvre et il y a l’écrin. Jusqu’au 3 janvier 2021 le public amateur d’art et d’objets de mode raffinés est invité à visiter l’exposition organisée par le créateur de souliers Christian Louboutin avec, en prime, la re-découverte du cadre du Palais de la Porte Dorée, Musée d’histoire de l’Immigration, chef-d’œuvre absolu de l’Art déco.

Dans la salle des vitraux, antichambre des salles de l’exposition, une œuvre parmi d’autres évoquant les débuts du créateur. ©Reza A. Naderi

A n’en pas douter, les places sont chères ! Non pas financièrement mais il ne faut pas tarder par contre pour ce qui est des réservations. Par temps de Covid les visiteurs sont invités à réserver leur venue à l’exposition pour cause de limitation du nombre de personnes accédant à l’espace consacré et les quotas s’épuisent rapidement.
Sur place, on constate bel et bien l’engouement pour ne pas dire le fétichisme qui attire le public. Les salles sont remplies et on a même tendance à oublier parfois les règles de distanciation tellement on est fasciné et emporté par les œuvres exposées. Ici se sont donné rendez-vous les créations flamboyantes d’une figure incontournable de la mode, dans un lieu qui lui est cher, le Palais de la Porte Dorée ayant vu naître sa vocation de créateur dès sa période adolescente. L’objet inspirant de cette vocation a été un panneau interdisant le port de talons aiguilles dans les espaces du bâtiment. La vue du soulier barré d’une croix avait suffi à exciter l’imagination débordante de celui dont le patronyme servira tout simplement à désigner l’objet vestimentaire unique et raffiné comme on n’en a jamais vu auparavant dans le Paris des marques mondialement révérées.

« Iconique », le soulier Louboutin l’est certainement à commencer le fameux soulier Pigalle haut perché – comme tous les autres d’ailleurs – sans cesse réinventé au fil des saisons. Restent deux petits mois pour s’immerger dans l’univers fascinant du créateur et pour s’extasier aussi devant les fresques et la somptueuse façade Art déco du Palais de la Porte Dorée jamais assez re-visité.

Reza Afchar Naderi – Texte et photos

 

______________________________________________________________________________________INFORMATIONS PRATIQUES

Billeterie en ligne : www.palais-portedoree.fr

 

CATEGORIES
TAGS
Partager