mercredi 8 décembre 2021

L’art de vivre à la française ou l’élégance de Jean La Fontaine

L’art de vivre à la française ou l’élégance de Jean La Fontaine

L’événement est de taille. La ville de Château-Thierry et toute institution ou entité ayant de près ou de loin des liens avec le sieur Jean de La Fontaine, fabuliste de renommée mondiale, ont pris dès à présent diverses mesures afin de célébrer comme il se doit l’anniversaire des 400 ans de la naissance du poète. L’occasion pour les passionnés d’art de vivre à la française de (re)prendre le chemin des Portes de la Champagne pour renouer avec les élégances et raffinements de la région qui vit naître le grand homme.

Le bureau de travail de La Fontaine. ©Reza Naderi

C’était un 8 juillet 1621 à Château-Thierry aux Portes de la Champagne, là où commence la culture du vin pétillant le plus célèbre du monde. Bientôt 400 ans. Comme le temps passe ! Jean de La Fontaine aurait été baptisé en ce jour dans l’église Saint-Crépin, le bénitier se trouvant à l’entrée de l’église ayant servi de cuve baptismale pour le baptême du nouveau-né. La maison qui l’a vu naître, située au 12 rue Jean de La Fontaine, a été convertie en musée, là où certaines pièces d’architecture Renaissance gardent un parfum de l’existence intellectuelle et intime du fabuliste.
Personne n’ignore les fameuses fables ayant contribué à sa célébrité planétaire tels « Le corbeau et le renard », « Le loup et l’agneau », « La cigale et la fourmi »… Mais que sait-on de ses contes galants, pour ne pas dire… licencieux ? Le musée apporte déjà un début de connaissance de ces productions que l’époque pudibonde et bigote ne savait trop tolérer. « Cachez-moi ces contes… ! »

Une balade dans la cité permet aussi de nous imprégner du quotidien de l’auteur prolifique, vif d’esprit et ne manquant pas de piquant dans le propos. Lors de la promenade on relèvera le pari de faire le tour des sept ronds-points qui lui sont dédiés et de vérifier si l’on a encore en mémoire les fables qui leur sont rattachées. Après ce road-trip intimiste on mettra le cap vers un incontournable du circuit dédié à La Fontaine : le château de Condé. Majestueux, trônant au milieu d’un vaste espace vert, il réserve au visiteur de passage des surprises aussi somptueuses qu’insoupçonnées. Ainsi la chambre d’Olympe, du nom de la belle-fille de la princesse Marie de Bourbon, dame de Condé. Au-dessus de la cheminée, dans le style de Watteau, on y trouve une peinture illustrant le récit du « Villageois ayant perdu son veau », conte coquin (osons le mot) de La Fontaine.

 

Apollon servi par les nymphes, œuvre de Servandoni. ©Reza Naderi

Dans le salon Servandoni c’est une débauche flamboyante de scènes sur le thème des amours des divinités. L’artiste éponyme y a peint également une scène du roman poétique « Les amours de Psyché et Cupidon » du fabuliste dont on découvre de mieux en mieux le visage libertin. Il s’agit d’un trompe-l’œil reprenant à l’identique un groupe sculpté du château de Versailles « Apollon servi par les nymphes ». On y découvre la grâce de ce dieu de la lumière et des arts auquel s’identifiait le roi Louis XIV. Excusez du peu !

Dessus de cheminée encore mais cette fois selon un subtile jeu de cache-cache, le salon des Oudry donne à découvrir, derrière un miroir, bien dissimulée, une superbe peinture demeurée intacte illustrant un autre conte licencieux de La Fontaine intitulé « La fiancée du roi de Garbe ». On en sort tout étourdi de ces découvertes en se demandant comment on a pu, durant des années, demeurer à l’écart des facettes – discrètes il faut bien le dire – de l’œuvre du poète aux talents multiples.

C’est le moment où jamais de réparer ces lacunes et de redécouvrir un art de vivre à la française que le monde entier nous envie. Texte et photos : Reza Naderi.


INFORMATIONS PRATIQUES

 

Le musée Jean de La Fontaine à Château-Thierry. ©Reza Naderi

Pour préparer votre voyage : Musée de La Fontaine : www.museejeandelafontaine.fr – Château de Condé : www.chateaudeconde.fr

Pour les gourmands, de lecture d’abord. Les fables, bien-sûr, richement illustrées par de grands noms de la gravure, de la peinture et du dessin. Mais aussi un recueil de contes galants de La Fontaine.

Pour les gourmets notez que vous êtes sur la route touristique du champagne et que les amateurs de ce vin royal n’auront que l’embarras du choix. L’œnotourisme est un summum des loisirs de la région. Les gastronomes pourront aussi rapporter chez eux du chocolat mais également des recettes à base de canard, du foie gras, du saumon fumé… Les bonnes tables ne manquent pas et de belles halles attendent votre passage pour remplir vos paniers de délices du terroir.

Côté hébergement tous les goûts et portefeuilles seront comblés en s’adressant ou se connectant à la Maison du tourisme des Portes de la Champagne. http://www.lesportesdelachampagne.com

CATEGORIES
TAGS
Partager