Une bonne raison de revenir sur les raisons du succès grandissant du Festival de Mougins, capable de réunir 35.000 personnes (un record absolu ) le temps d’un week-end.

Le festival de Mougins

Il faut dire que cette année, c’était l’emblématique Chef Philippe Etchebest qui présidait, accompagné par 170 Chefs, 12 MOF, 43 Étoiles venus de toute la France et l’Outre-Mer. Inutile de vous dire que l’on ne s’est pas ennuyé. Cependant, au quotidien, l’homme est bien loin de son avatar télévisuel. Lors d’une conférence de presse en plein air et en public, un gamin d’une dizaine d’années, Thomas, est venu l’interviewer. Le gosse, passionné de cuisine, d’épices, d’herbes aromatiques, lui a posé cette pertinente question :

– Qu’est ce qui vous a fait le plus plaisir : être MOF ou recevoir votre première étoile Michelin ? »

Au travail… il faut finir cette sculpture de fruits ! ©Judith Lossmann

Question épineuse… L’ami Philippe Etchebest s’est un peu creusé les méninges pour répondre. Il est vrai que ce n’est pas si évident. Et de continuer en présentant une facette de lui, bien loin du grognon-bougon-raleur de l’émission de M6. Comme les « gens » confondent souvent l’image publique et la véritable nature des « vedettes », je vous confirme, cet Philippe Etchebest est un chic type, bourré d’émotions et de générosité. Une générosité à la hauteur du Festival de Mougins. Des dizaines d’exposants s’alignaient en rang serré le long de la côte qui conduit au village. Il y avait de quoi s’arrêter toutes les vingt secondes pour découvrir une potion, un désert, un savoir-faire, une méthode, un produit, un ustensile. Les rues débordaient d’ateliers, de démonstrations, de dégustations, de concours… le tout sur fond de marché provençal. Oh fan de chichourle, ce sont les ateliers, à 20€/personne, qui ont décroché la timbale. 70% furent réservés dès leur mise en ligne pour un cumul de 3062 plats réalisés en 130 recettes !!!

 

Village perché

Pour sûr… Mougins, pendant 2 jours fut la capitale de la gastronomie. Un festival, juste à point pour découvrir les grandes lignes de cette bourgade avec vue sur la Méditerranée et les Alpes (encore enneigées en altitude). Question tourisme, soyons clairs, c’était juste un apéritif… il en faut du temps pour concocter la balade parfaite. Celle qui fera découvrir les jolies maisons, les jardins frais, les fontaines rafraichissantes, les boutiques odorantes, le MACM, le musée d’Art classique de Mougins installé dans un bâtiment qui ne l’est pas… classique !,le golf, les tables… les ruelles et les petites rues en colimaçon colonisées par les galeries d’Art.
Bref, après cet appetizer géant qu’est le Festival de la Gastronomie, il est indispensable de revenir à Mougins pour en débusquer les faces cachées et entendre le murmure de la ville, là-haut, protégée derrière ses murs épais.Prisée par les stars, la cité phare de la Riviera conjugue sérénité et glamour.

 

INFOS PRATIQUES

Office du Tourisme – 39 place des Patriotes – Tél. +33(0)4 92 92 14 00 – tourisme@villedemougins.com – www.mougins-tourisme.com

Dormir à Mougins

Les Mas Du Grand Vallon (résidence hôtelière de qualité avec piscine, service impeccable,golf juste à côté) – Attention, c’est perdu dans la pampa mieux posséder une voiture. Des navettes font les transferts entre l’hôtel et le festival de Mougins. 1550 Chemin du Grand Vallon – 06250 Mougins – Tél. +33(0)4 22 90 98 98 – www.hotelspreference.com/fr/les-mas-du-grand-vallon_247

Leave a Reply

  • (not be published)