vendredi 2 décembre 2022

LA VAGUE, un mythique hôtel restaurant à (re)découvrir

LA VAGUE, un mythique hôtel restaurant à (re)découvrir

La Vague de Saint Paul de Vence, un écrin de nature

A Saint-Paul de Vence, superbe bourg provençal typique accueillant célébrités et touristes, se nichent quelques très belles raisons de venir et passer du temps. Des pépites de l’hôtellerie et de la restauration telles que La Colombe d’Or ou Le Mas de Pierre… Cette fois, je vous emmène à La Vague de Saint Paul. Un complexe hôtelier unique dirigé par Guillaume Puig avec, en cuisine et sous la direction de Magalie Jeanperrin, Akhara Chay, un chef franco-japonais aux fourneaux et Clara Hocquard, une sommelière aux commandes des caves,

La Vague, un bâtiment iconique

Construit à la fin des années 1970 par l’architecte français André Minangoy* , La Vague de Saint Paul est un bâtiment iconique de ces années-là où se conjuguaient les qualités du béton, ici sa légèreté et son prix accessible, on délaissait alors la pierre trop chère et l’envie d’intégrer les bâtiments dans la nature. Les débuts de l’écologie dans l’architecture en somme…
En ce sens La Vague est emblématique. Vu de la piscine et des jardins de l’hôtel, le bâtiment de deux étages seulement – en légère courbe-, s’implante au milieu des oliviers, des pins et des arbustes géants de lavande sans jamais dépasser leurs cimes. Les courbes sont parfaites pour une harmonie des lignes respirant la sérénité.

Une décoration contemporaine

La Vague St Paul de Vence. Chambre avec terrasse. ©JAL

La Vague St Paul de Vence. Chambre avec terrasse. ©JAL

En 2012, l’hôtel est racheté. Sous la direction de l’architecte Suisse Maurus Frei des travaux sont engagés dans une démarche « éco-responsable ». Les espaces publics (lobby, coin salon, bar et réception) sont de grands espaces lumineux au design contemporain, aux contrastes entre couleurs chaudes et froides et entre matériaux.

Des chambres et des suites
Les couleurs blanche et orange, parfois vert ou jaune, et une décoration minimaliste donnent le ton des chambres et suites, toutes équipées de terrasses simples ou doubles spacieuses sans vis-à-vis avec vue sur l’écrin de nature qui entoure le complexe.

Une table exceptionnelle

Boeuf Angus, plat signature du Chef Akharay.

Boeuf Angus, plat signature du Chef Akhara Chay. ©Judith Lossmann

En intérieur dans une salle où s’admirent des œuvres d’art comme en extérieur sur une terrasse entre flore et piscine, la cuisine du Chef Akhara Chay se déguste avec curiosité et plaisir. Les délices s’enchaînent autour d’arrangements très personnels du Chef.
Ainsi peut-on découvrir l’une des entrées signatures du Chef, servie à la carte toute l’année. En escalope, le foie gras poêlé repose sur un lit de Perles du Japon, réhaussé de zestes de Combawa, arrosé d’un bouillon de dashi. Une révélation pimentée par l’astringence du poivre de Timut. Toute l’originalité de la cuisine d’Akhara Chay est présente dans ce plat.
Car Akhara Chay n’aime rien autant que mélanger, conjuguer, mixer les saveurs pour surprendre, étonner, interpeler le palais des bienheureux assis à sa table. On se réjouira tout autant d’un Baracuda cuit au charbon de bois, laqué au Miso et saké accompagné de Shiitaké, relevé de sauce tamarin. Ou de ce bœuf Angus laqué au barbecue Hibachi, rehaussé de sa sauce épicée Chimichurri. Ou encore de ce cochon de lait en cuisson lente dont la douceur et la tendreté de la chair sont enjolivées par du melon rôti au miel Sichuan.

Le soufflé au citron vert et sa glace… signé Frédéric. ©La Vague

Le soufflé au citron vert et sa glace au thym… signé Frédéric Benvenuti. ©La Vague

Les desserts du chef Pâtissier Frédéric Benvenuti viennent jouer leur partition en contre-point et terminent en apothéose ce qui a si bien commencé. Le Soufflé du Chef au citron vert et limoncello servi avec son sorbet au thym citron vaut de se relever la nuit … en tous cas d’en rêver !

Ajoutons qu’enfants, Vegans et végétariens auront une proposition de carte bien à eux.

Du côté des vins…

Carte riche et parfaite en osmose avec la cuisine et les desserts des chefs, elle offre une large palette de goûts et de sensations dont la sommelière saura vous louer les subtilités. Rosés, blancs, rouges, tous les terroirs français sont représentés.

Des expositions temporaires d’art contemporain

JF Bollie et A. Alberti, deux artistes de renommée internationale exposent à l’année leurs œuvres à La Vague. Chaque année une exposition temporaire s’installe dans les jardins de La Vague. Cette année « Rocambole » sur le thème « sur le regard », accueille de jeunes artistes jusqu’au 31 octobre 2022. Ajoutons que La Vague entretient des relations de partenaires privilégiés avec la Fondation Maeght, sise à quelques 600 mètres de l’hôtel.

En conclusion, La Vague à Saint Paul de Vence…

S’il me fallait résumer La Vague avec des maîtres-mots, je dirai : Provence traditionnelle, douceur de vivre, bonne musique, chant des cigales, fraîcheur de la piscine, bien-être du spa, nuit paisible et table d’exception. Autant d’atouts pour un séjour agréable, bercé par le mistral et la bonne compagnie.  Judith Lossmann

* rendu célèbre pour avoir été le créateur de l’emblématique « Marina Baie des Anges » à Villeneuve Loubet ainsi que de l’hôtel Vista Palace à Roquebrune Cap Martin.


FICHE PRATIQUE LA VAGUE ST PAUL DE VENCE À IMPRIMER

LA VIE EST BELLE VOYAGES

 

Amuse-bouche, crème de petits pois frais au sésame grillé. ©Judith Lossman

Amuse-bouche, crème de petits pois frais au sésame grillé. ©Judith Lossman

La Vague de St Paul de Vence – Chemin des Salettes – 06570 Saint Paul de Vence – Tél.0033.(0)4.92.11.20.00 – reservation@vaguesaintpaul.comwww.vaguesaintpaul.com

50 CHAMBRES dont 6 suites – Salle de fitness, terrain de tennis, équipement sportif, location vélo.

Jardin de la Vague. Le restaurant de l’hôtel – ouvert à tous, sur réservation – propose des menus.
Menus : déjeuners semaine (35€), déjeuners week-end (55€), dîner (75€).
On aime la carte blanche du Chef (8 services 95€ sans les boissons) ou encore plus excitant pour les papilles et le sens de la découverte La Table du Chef, un véritable ballet culinaire (150€).
A la carte, entrées à partir de 25€, poissons à partir de 36€, viandes à partir de 45€. Dessert à 16€.

 

À La Vague, on aime
L’écrin de verdure, les jardins,
Le calme loin des bruits de la civilisation,
la beauté des lieux,
La table des Chefs.

À La Vague, on aime moins
Le manque de chaleur de l’accueil,
L’amateurisme criant du personnel en salle qui nuit manqué à la créativité des Chefs. (avec un bémol tout de même qui concerne tous les établissements, qui peinent à embaucher du personnel formé),
L’absence des produits d’accueil en chambre (une tendance dite « écolo » qui se généralise mais qui retire bien du charme à la prestations).

 

CATEGORIES
Partager