Plénitude en vallée de Stubai dans le Tyrol autrichien

Plénitude en vallée de Stubaï
Judith Lossmann
Posted on septembre 14, 2019, 1:30
14 mins

La Vallée de Stubai dans le Tyrol Autrichien est un lieu réversible. On l’aime en hiver (lire notre article). On l’aime en été dans toute sa fraîche verdure. On s’y adonne en automne, une saison qui lui sied à merveille et la pare de toutes les couleurs de la nature ponctuées par le saut des cascades jaillissantes et des torrents expansifs. Du fond de la Vallée à ses sommets les plus hauts, Stubai offre une variété de sensations, d’émotions, de reliefs.

Posons nos valises avant de faire un tour d’horizon

Le plus important bourg de la vallée se nomme Neustift est LE centre de la Vallée de Stubai (dire Stubaï). À trente minutes d’Innsbruck, il affiche un charme à l’autrichienne entendez balcon de bois sculpté et énormes massifs de fleurs, le tout dans une propreté austro-suisse entendue. Les nombreux hôtels de Neustift proposent toute une palette d’hébergements, de la simple chambre aux suites en passant par des formules appartHotel. Globalement l’offre est familiale et correspond bien au profil des touristes de Stubai.

Un air des Dolomites italiennes. ©Judith Lossmann ©LaVieEStBelleVoyages

Depuis la terrasse de notre hôtel, Der Stubaierhof où il est fort agréable de consommer un Hugo, nom local du Spritz ou un jus de mûres, le regard part à l’assaut de tous les pics et sommets singuliers de la Vallée. Chacun porte un nom, possède des vertus et des charmes bien à lui. Aucun ne ressemble à l’autre. Ici, les photographes s’en donnent à cœur joie pour les photographier dans tous leurs états. À proximité immédiate, tout là-haut sur le Elfer, le spot le plus couru de la Vallée lâche des bordées de parapentistes dont les vols strient le ciel bleu sans nuage d’un flamboiement de couleurs. Voilà qui donne envie ! Tout au fond de la vallée, la masse grise imposante aux yeux se révèle être le glacier de Stubai. À droite, dans le couchant, Schlick 2000 les flancs des montagnes prennent une allure très différente. On se croirait dans les Dolomites.
On grimpe sur ces merveilles depuis des stations de télécabines, ici nommées gondola qui montent au pied des lacs et des chemins de randonnées. Il suffit de suivre la belle route qui serpente au fond de la Vallée pour passer d’un sommet à l’autre.

Stubai côté haut, le Glacier de Stubai

Envie de sensations fortes pour commencer votre séjour ? Rendez-vous à la station de télécabines d’Eisgrat pour monter sur le glacier, le Stubaier Gletscher en langage local. Et même au-dessus du glacier, sur The Top Of Tyrol, une plateforme à 3 210 mètres d’altitude d’où se dessine un panorama de cartes postales. À 360°, se laisse admirer une succession ininterrompue de sommets des Alpes. Magnifique, même si le lieu est très (voire trop) fréquenté. On déjeune, on boit, on prend le soleil dans l’un des multiples restaurants d’altitude installés dans ce paysage de roches grises sans aucune végétation. On est vraiment sur la lune ! © ABCfeminin.

Puisque vous êtes montés jusqu’ici, visitez donc Ice Grotto Stubai Glacier, ces étonnantes grottes de glace pour tout savoir de l’histoire de la glaciation et du réchauffement climatique. Présentées comme dans un musée (plutôt froid, prenez une polaire), vous découvrirez tout au long d’un rapide parcours souterrain, des mises en scènes naturelles des états des glaces : moraines, bulles d’air et d’insectes, coulées et fontes des glaces.

Au coeur du glacier de Stubaï se visite des grottes de glace… ©Judith Lossmann ©La Vie Est Belle Voyages

Stubai côté haut, un air des Dolomites

C’est normal me direz-vous ! Finalement les Dolomites italiennes sont justes derrière. Quand même, cet immense panorama minéral des « Sept Frères » est un incontournable de la Vallée de Stubai. On y accède en télécabine (2136m), puis on longe un beau sentier jusqu’à la plateforme de StubaiBlick. L’endroit est très fréquenté, l’idéal consiste à s’y rendre tôt le matin pour admirer la progression du soleil sur les roches semblant s’illuminer comme une rampe de spots !

Sutbaï, un air des Dolomites italiennes ? ©Judith Lossmann ©La Vie Est Belle Voyages

Stubai côté haut, « Elle descend de la montagne à cheval… sur le cul « 

L’Alpine Coaster de Mieders (Serlesblitz)

Comme le dit la chanson « Elle descend de la montagne à cheval sur le cul ou presque. Ici le cheval c’est une cabine individuelle de luge arrimée au sol entre deux rails. L’Alpine Coaster de Mieders (Serlesblitz) est le parcours est le plus « raide » d’Europe. Envie de sensations fortes, laissez-vous emporter sur 40 virages certains quasiment verticaux et 2800 mètres. Mon conseil : faire la descente une fois « tranquille » frein en main au cas où… pour repérer puis y retourner et… lâchez les lions à 42 km/heure ! Cette bombe sur rail est installée sur le versant de Serlesbahnen à Mieders. L’un des plus beaux spots de la Vallée avec une très belle promenade à pied, un lac artificiel sublime, tout beau, tout neuf à peine inauguré et une large terrasse naturelle plantée de végétation et d’un restaurant ou deux absolument délicieux. Je vous conseille le Koppeneck. Avant d’arriver vous aurez peut-être pris le petit train qui conduit jusqu’au plus haut monastère d’Europe,le « Kloster Maria Waldrast ».

Stubai côté eaux ! Pas de montagne sans lacs

À Stubai, ils sont nombreux, petits et absolument magnifiques. Sis dans une nature préservée, au cœur de prairies foisonnantes de fleurs et du vert éternel des résineux, les lacs affichent des variations de couleurs entre l’émeraude et la turquoise. En été, l’on y pêche et l’on s’y baigne. Mais attention à 2136 m l’eau est si fraîche que la plupart de touristes se contentent d’une promenade autour des lacs, rencontrant au passage des vaches avec sonnailles et savourant le calme d’une nature en altitude.

Pas de montagne sans lacs d’altitude. ©Judith Lossmann ©La Vie ESt Belle Voyages

À mi-hauteur quelques restaurants servent les spécialités locales : Knödel, boulette de pain et de lardons servie dans un bouillon de légumes, les Käsepätzle, pâtes tyroliennes au fromage et la délicieuse Kaiserschmarrn, crêpe aux œufs montés en neige accompagnée d’une compotée de quetsches ou d’airelles. Roboratives, elles vous permettront d’attaquer la descente à pied. Sinon, il vous reste les « gondalas ».

Stubai côté eaux ! La route des cascades et des torrents (WildWasserWeg)

La plus imposante cascade de la Vallée de Stubaï aménagée por profiter des bienfaits de l’eu. ©Judith Lossmann ©La Vie Est Belle Voyages

Envie de plonger (au moins le regard) dans les eaux cristallines de hautes montagnes ? Après les lacs, il vous reste le clou du spectacle, sans doute ce que j’ai préféré pendant mon voyage : les cascades magiques et imposantes et les torrents tumultueux. Quelques-une sont visibles depuis la route centrale de la Vallée comme la Cascade Grawa Alm, mais franchement, il serait dommage de ne pas s’en approcher. D’abord, elles sont plus belles, plus hautes, plus puissantes de près que de loin. Ensuite, parce que l’espace devant Grawa a été intelligemment organisé pour que les chutes soient un spectacle. Assis sur de confortables fauteuils de bois légèrement incliné en arrière, je ne connais pas de meilleure sensation pour profiter du spectacle. C’est absolument zen malgré le bruit de l’eau. On plonge en soi comme on plonge dans ces milliers de bulles d’eau. Au-delà du plaisir des yeux, il y a des vertus médicales à fréquenter les cascades de près. Comme le disait Sebastian Kneipp (1821-1897) – Prêtre, hydrothérapeute et naturopathe : L’eau est la source de santé la plus simple, la moins chère et – correctement appliquée – le remède le plus sûr. » À son époque déjà, Kneipp avait compris les effets salvateurs des micros gouttelettes d’eau naturelle sur les voies respiratoires. Des études de l’Université privée Paracelsus de Salzbourg en Autriche ont depuis, largement confirmé ces actions bienfaisantes. Respirer ces fines particules chargées en ions négatifs contribue donc à dynamiser le corps et à le charger énergie.

Respirer de l’énergie

D’autres cascades presque aussi impressionnantes mais moins connues et plus difficiles d’accès parsèment la « route des Eaux Sauvages ». Cette route de sentiers, ponts de bois, bancs est conçue pour passer au plus près des cascades et torrents. Elle commence à l’arrêt de bus Nürnberger Hütte à Neustift et passe par la cataracte de la Ruetz. Des citations inscrites sur l’élégants panneaux de bois de personnages célèbres sur la thématique de l’eau ponctuent la promenade.

Au bord des torrents on se plait à élever des cairns en hommage à la nature. ©Judith Lossmann ©LaVieEstBelleVoyages

La Vallée est riche aussi de programmes d’activités et de sentiers thématiques (routes culinaires, plantes et vie des alpages, fermes du XIIIème siècle à Kartnall…) Toute au long de l’année, les villages organisent moults animations, concerts, spectacles de chants et danses tyroliennes… Bref, une destination à découvrir à quelques heures de Paris.♦

 


INFORMATIONS PRATIQUES

Office du tourisme de la vallée de Stubai

Tél. +43 (0) 501 881 0
Info@stubai.at
https://www.stubai.at/fr/

Dormir en vallée de Stubaï

Hôtel/restaurant (pension et demi pension) Der Stubaierhof ****

Stubaitalstraße 64

6167 Neustift im Stubaital (Autriche)

+43 (0) 5226 2450

www.der-stubaierhof.com

sur FaceBook : facebook.com/stubaierhof

La Stubai Super Card

Indispensable pour visiter toute la Vallée de Stubai, la Stubai Super Card offre des accès à de nombreuses activités :

  • utilisation des télécabines du glacier de Stubai, de Schlick 2000, de Serles et d’Elfer (1 montée et 1 descente /jour)
  • descente par l’Alpine Coaster de Mieders (1 par semaine)
  • entrée libre à la piscine de Neustift et à celle de Mieders
  • 3 heures d’aventure StuBay
  • utilisation gratuite des transports en commun

et réductions dans les musées, les cinémas, le rafting, le mini-golf…

Tout savoir sur la Stubai super card : https://www.stubai.at/fr/activites/randonnees/stubai-super-card/

Les activités

Stubaier Glestcher (le glacier) – Tél. +43(0)5226 8141 – info@stubaier-gletscher.com / www.stubaier-gletscher.com

Judith Lossmann
Je ne suis jamais aussi bien sur Terre qu'assise dans un avion en partance pour ailleurs. Ma passion pour les paysages, les gens, les cultures est le moteur de ma vie, ma motivation première pour ensuite les transmettre, les partager. J'exerce ma saine curiosité depuis de longues années et je suis toujours autant surprise par ce que je découvre.

Leave a Reply

  • (not be published)