Il suffit d’une rencontre de Patrick Buchard

L'alcoolisme est un fléau national, mondial. La consommation d'alcool ne cesse d'augmenter, partout, dans toutes cultures.
Judith Lossmann
Posted on juin 18, 2019, 11:50
2 mins

L‘alcoolisme est un fléau national, mondial. La consommation d’alcool ne cesse d’augmenter, partout, dans toutes cultures.

Face à l’inertie des gouvernements, à la contrainte d’accepter un « marché » extrêmement juteux, certaines voix s’élèvent. Peu sont entendues tant l’imprégnation alcoolisée de notre monde est un « standard » accepté et… encouragé.

Parler de la « maladie alcoolique »
Nous savons de source sûre qu’un livre sortira d’ici la fin de l’année qui traitera de la question au travers l’histoire vécue d’un tout jeune homme qui « s’est alcoolisé » pendant dix ans jusqu’à en presque perdre la vie ! Nous vous en reparlerons en temps utile. En attendant, il faut lire le livre de Patrick Buchard, lui aussi alcoolique abstinent depuis plus de trente ans. Dans ce livre, il survole son état de malade alcoolique au profit de son travail de « client expert ». Il a crée en 1989 le premier cabinet d’alcoologie en entreprise basé sur le concept de « sevrage ambulatoire » au poste de travail. Il intervient donc en entreprise et évite le déclassement des victimes de cette maladie.

Avec de mots simples et des témoignages poignants, il raconte et explique comment prendre conscience de sa maladie alcoolique, comment mettre en place une méthode qui fonctionne, comment renaître de ses cendres après avoir rencontré le feu alcoolisé et comment tenir le cap de l’abstinence.


INFOS PRATIQUES

Il suffit d’une rencontre de Patrick Buchard aux éditions Flammarion. ISBN : 9782081480193 – En librairies depuis avril 2019.

Judith Lossmann
Je ne suis jamais aussi bien sur Terre qu'assise dans un avion en partance pour ailleurs. Ma passion pour les paysages, les gens, les cultures est le moteur de ma vie, ma motivation première pour ensuite les transmettre, les partager. J'exerce ma saine curiosité depuis de longues années et je suis toujours autant surprise par ce que je découvre.

Leave a Reply

  • (not be published)