Ghost le musical cartonne à Mogador Paris

Film culte pour au moins deux générations successives, Ghost, par la magie de l'adaptation devient un musical sur la scène de Mogador à Paris. Qu'en pensez ? Y aller ou non ? Déchiffrage…
Judith Lossmann
Posted on octobre 15, 2019, 8:56
7 mins

Film culte pour au moins deux générations successives, Ghost, par la magie de l’adaptation devient un musical sur la scène de Mogador à Paris. Qu’en pensez ? Y aller ou non ? Déchiffrage…

Pour mémoire, rappelons le pitch. Ghost navigue entre histoire d’amour, thriller et surnaturel. Un jeune couple, Molly et Sam, s’installe dans un loft de Brooklyn pour construire un avenir radieux. Tout s’effondre ! Dans une rixe, Sam est mortellement blessé. De son corps s’échappe un double fantomatique. Il erre sans réussir à quitter l’amour de sa vie. Puis, il comprend que sa mort n’était pas accidentelle et que Molly est en danger aussi. Par l’entremise d’une cartomancienne haute en couleurs, il va tout tenter pour la sauver.

Que celles et ceux qui n’ont pas instantanément eu envie de tomber amoureux devant la belle histoire d’amour racontée dans Ghost – le film -, arrêtent de mentir ! Signé par Bruce Joël Rubin, un auteur de talent, Ghost fut dans les années 1990, le film qui a confirmé Patrick Swayze, révélé Demi Moore et oscarisé Whoopi Goldberg. Pas évident 30 ans plus tard, d’en réussir une adaptation sur scène d’autant que l’histoire mêle intimement histoire d’amour, thriller et surnaturel.

Dans ce drame shakespearien parfait, j’attendais beaucoup des trois principaux comédiens : Molly, Sam et Carl. Ils sont très bien et maîtrisent leur texte mais peut-être castés plus pour leurs performances vocales, indispensables dans un musical que pour leurs talents d’acteur, leur travail me laisse un petit goût d’inachevé. Mon ressenti appelez cela de l’exigence si vous voulez-, m’impose de vous confier qu’ils jouent là où nous aimerions qu’ils incarnent. C’est peut-être un détail mais il fait toute la différence et les émotions ne sont pas forcément au rendez-vous. Un détail qui maltraite la scène mythique du film, celle de la poterie. Probablement LA scène la plus torride du cinéma contemporain, celle qui a le plus marqué les esprits. Avec elle, Patrick Swayze et Demi Moore sont entrés dans la légende et Unchained Melody a trouvé une seconde jeunesse. Ici pas de magie, pas de sexe torride.

Pas d’inquiétude cependant, malgré l’absence de ce petit supplément d’âme, Ghost le musical est une réussite, à plusieurs titres.

  • Énergique, fidèle, inventive c’est une très belle adaptation, dirigée par Matthew Warchus qui se joue actuellement à Mogador. Rien que pour cela, il faut y aller !
  • Saluons les effets spéciaux, bien réels, portés au sommet de l’art scénique par Matthew Warchus et Paul Kieve. Le point d’orgue de la soirée est sans aucun doute la scène du fantôme du métro. Magistrale !
  • La musique, originale et puissante composée par deux compositeurs hors-pair : le multi-récompensé Glen Ballard et Dave Stewart dont tout le monde se souvient pour avoir co-fondé Eurythmics.
  • Une guest-star absolument fabuleuse : Claudia TAGBO – Oda Mae (jusqu’au 30/01/2020). Depuis 2006, on connaît de mieux en mieux Claudia Tagbo, repérée au Jamel Comedy Club et depuis avec tous ses spectacles et participations en télé. Avec ghost, elle retrouve la scène de Mogador dans le rôle mythique d’Oda Mae Brown, interprété par la pittoresque Whoopi Golberg au cinéma. Et, elle est au top ! Cette Claudia Tagbo-là possède un génie comique, une présence imposante qui emportent toute l’adhésion du public de sa truculence bigarrée. On attend avec une certaine impatience les moments où elle occupe la scène. Formidable !
  • Les seconds rôles très travaillés ajoutent une dimension narrative au spectacle et à l’adaptation. Mon coup de cœur va à Abdel-Rahym MADI – Fantôme du métro. C’est une révélation ! Comme Claudia, il possède une superbe présence. Il incarne à merveille ce fantôme du métro dans un très beau costume d’ailleurs. Plus tard, son échange avec Sam Wheat dans un rap puissant met les tripes à l’air. Un tout petit « petit » bémol, j’aurais aimé une diction un rien plus claire pour capter et jouir de tous ces mots lâchés comme des balles de revolver ! Abdel-Rahym possède une grâce naturelle (il a dansé aux côtés de Marie-Claude Pietragalla) jaillissante. Il s’empare de la scène. Retenez bien ce nom, ce n’est que le début.

Alors, Ghost le musical, y aller ou pas ?

Bien sûr, excellent moment en perspective et puis, disons-le encore, rien ne vaut le spectacle vivant. Quand toute la troupe s’élance sur scène, quand la salle résonne sous les pas saccadés, quand tous ces coprs bougent à l’unisson, on assiste à un véritable bain d’énergie positive. Voilà qui n’a pas de prix !


INFORMATIONS PRATIQUES

 

Informations, réservations sur www.theatremogador.com

 

Casting :

Claudia TAGBO – Oda Mae (jusqu’au 30/01/2020)

Clair JAZ – Oda Mae (à partir du 31/01/2020)

Moniek BOERSMA – Molly Jensen

Grégory BENCHENAFI – Sam Wheat

Philippe TOUZEL – Carl Bruner

Benoit CHARRON – Willie Lopez, l’assassin

Alain DION – Fantôme de l’hôpital

Abdel-Rahym MADI – Fantôme du métro

 

 

 

 

Judith Lossmann
Je ne suis jamais aussi bien sur Terre qu'assise dans un avion en partance pour ailleurs. Ma passion pour les paysages, les gens, les cultures est le moteur de ma vie, ma motivation première pour ensuite les transmettre, les partager. J'exerce ma saine curiosité depuis de longues années et je suis toujours autant surprise par ce que je découvre.

Leave a Reply

  • (not be published)