La vie de château dans le département de la Loire

Posted on juin 10, 2018, 6:03
14 mins

On connaît tous les châteaux de la Loire. Amboise. Chenonceau. Chambord implantés en… Indre et Loire. Les nôtres, ceux de notre reportage, sont dans le département de la Loire, région du Forez entre les monts du Lyonnais et ceux du Forez. Du côté de cette Loire sauvageonne, vallonnée, en altitude que nous aimons vous faire découvrir.

Tout là-haut, le château des Marcilly-Talaru à Chalmazel

 

 loire chalmazel online

Un château. Presque une forteresse domine le village de Chalmazel depuis 1231. En tout cas une maison forte dotée de hautes tours et d’un chemin de ronde. Propriété d’Isabelle Suguenot qui l’a transformée en chambres et table d’hôtes, elle surplombe le Lignon dont on entend les flots depuis les chambres. On pénètre dans la forteresse par une cour intérieure dotée de deux belles galeries. Un séjour entre ces murs de près de deux mètres d’épaisseur vous projette au cœur du Moyen Âge. Les chambres sont vastes et la décoration en symbiose avec l’ambiance médiévale. De belles surprises enchanteresses ponctuent le séjour : La Chapelle dédiée à Saint Roc aux murs ornés de peintures murales et la salle de la Justice sont à voir absolument. Cette dernière donne une idée précise de l’art de vivre de l’époque. En insistant un peu la maîtresse des lieux vous montrera sans doute le sommet du donjon et un incroyable grenier.
La table d’hôtes est originale et goûteuse. En apéritif notre hôtesse proposait une tempura de sauge. En plat, un poulet et risotto sauce citron suivi de la fameuse fourme de Montbrisson. En conclusion, une délicieuse tarte à la rhubarbe du jardin. Les vins étaient à la hauteur. Cette adresse a été fréquentée par Nicolas Sarkozy juste avant les élections de 2012. La légende ne dit pas si un fantôme l’a visité pour lui annoncer les résultats.

Pas habitée et en cours de fouilles : la forteresse de Sail-sous-Couzon

 

loire couzan online
 

La forteresse se mérite. On grimpe. On escalade. On regrimpe. Le jeu en vaut la chandelle. De là-haut, le regard embrasse 360 degrés d’horizon. Gare à l’ennemi ! On le voit arriver. D’ailleurs les guérites des gardes prouvent la fonction largement défensive de la construction. Certaines portent encore les traces des jeux auxquels jouaient les gens d’armes pendant leurs longues surveillances.
Au 11ème siècle, les Seigneurs de Damas s’implantent sur les bords du Lignon et la seigneurie devient vite un enjeu politique et stratégique pour qui voudrait oser contester leur autorité. Au fil des ans l’édifice a perdu de sa superbe jusqu’à une presque complète destruction. N’empêche s’élever au sommet est une expérience à tenter. Accompagné par un guide, ce que vous verriez comme de simples pierres vous raconternt une étonnante histoire.
Les billets sont en vente au pied de la forteresse et à l’Office du Tourisme.

Très connue : la Bâtie d’Urfé à Saint-Etienne-le-Molard

 

loire batie online
 

Classée Monuments Historique depuis 1912, la Bâtie d’Urfé a connu bien des vies. Aménagée dans le plus pur style Renaissance Italienne elle fut d’abord propriété de Claude d’Urfé, ambassadeur de François 1er à Rome (l’équivalent du Premier ministre aujourd’hui).
Renaissance et joliment kitch elle affiche une splendide grotte de rocaille, un sphinx copié-coller de son emblématique cousin Égyptien et d’une chapelle qui compta des très beaux trésors, aujourd’hui partis un peu partout dans les musées de France et d’ailleurs. Heureusement, de belles copies parviennent à donner une idée de l’ensemble avant ce malheureux éparpillement. Ce que nous avons préféré ?! Les jardins. Entretenus amoureusement depuis vingt ans par Christian, un jardinier exigeant, ces jardins à la française fleurent bon l’if et buis. Une invitation à la flânerie qui devrait, inévitablement, conduire vos pas vers ces quelques parterres de prairie. Des espaces protégés totalement dédiés à la naturalité ! Un bonheur de biodiversité !
Bon plan : finir ou commencer votre visite de la Bâtie d’Urfé par un déjeuner au restaurant juste à côté des jardins. Je vous conseille l’assiette Forezienne : omelette à la fourme de Montbrisson, charcuteries locales, salade, galette de pommes de terre grillée. Copieuse et goûteuse.

Un joyau : le château de Saint-Marcel-de-Félines

 

 loire stmarcel online
 

L’élégance de ce château vous sautera aux yeux. Flanqué de six tours et de douves qui ont toujours été sèches, il est classé Monument Historique depuis 40 ans. Ce château a toujours été habité depuis 1095 ! Par une première famille de 1095 à 1865. Puis, par une seconde depuis cette date. En conséquence seulement une petite partie se visite à l’intérieur : les cuisines pour leur exceptionnelle collection de cuivres, le grand salon, la salle à manger et la pièce du fond où s’affichent les portraits des maîtresses – les plus connues – de Louis XV.
Qu’importe ! Ce sont les jardins qu’il faut voir absolument : boulingrin, labyrinthe de buis aux formes de vagues, salle de verdure et sculptures.

Vieilles pierres, jeunes plantes
Chaque année les jardins du château accueillent le festival « Vieilles pierres, jeunes plantes » destiné à sensibiliser le public aux richesses végétales. Le public en a fait un succès grandissant entre ruralité et urbanisme. Ne le manquez pas, en octobre prochain.

Le Château de Sugny : des chambres d’hôtes d’exception

 

loire sugny online
 

Si le cœur vous en dit, suite à la lecture de cet article, ne perdez pas de temps : réservez ! Ouvert depuis 2012, les fans du lieu et de la table se repassent l’adresse sous le manteau. Résultat ! De plus en plus d’amateurs prêts à tenter l’expérience artistique proposée par la maîtresse et le maître de maison. Elle, Marie-Noëlle, possède un goût exquis. Les quatre chambres, toutes radicalement différentes, transportent les visiteurs dans un concert d’exclamations et dans des ambiances contemporaines et choisies. Il est vrai que cette ancienne maison forte, une gentilhommière entourée d’hectares de jardin et close de murs se prête à la décoration lumineuses et raffinée exercée par le couple. Lui à l’extérieur, elle à l’intérieur nous a –t-il semblé ! Mais rien n’est aussi sûr.
La table d’hôtes est chic sans chichis. Nous avons dégusté un flan de courgettes à la fêta, une brochette de poisson et un tiramisu de fraises. Que du léger… Madame et Monsieur prennent soin de notre ligne. Notons la présence d’un spa et d’une piscine, malheureusement pas testés.

Et un dernier pour la route : le château de Chalain d’Uzore

 

loire uzore online
 

Cet ancien castrum fut transformé au 13ème siècle en château du village. Puis, pendant la Renaissance, il devint l’un des premiers châteaux de plaisance. Il faut dire que cette place fut fort aimée par un fou d’Italie qui lui ajouta une galerie à l’italienne, de sublimes portes (aujourd’hui disparues) et une grande salle – un euphémisme pour ces deux cent mètres carrés – dominée par l’une des rares cheminées monumentales et monolithiques de France ! La vaste salle nommée Magna Camera se visite aujourd’hui ainsi que la cour intérieure où demeurent de très beaux vestiges de l’époque telle cette porte gothique avec des croisés de chevrons. C’est l’actuelle Châtelaine qui assure les visites. Et pour cause, elle épousa Charles, fils d’Auguste – son beau-père – qui acheta et fit rénover dès 1913 la bâtisse.

 En clin d’œil : Essalois à Chambles et le château de la Roche

 

Point de vue superbe à ne louper sous aucun prétexte si vous passez par là : le château d’Essalois (1580) implanté sur la pointe d’une presqu’île rocheuse dans les gorges de la Loire. Et dans le même genre, mais en plein centre du fleuve, le château de la Roche (19ème siècle) où l’on déguste un chocolat chaud en hiver, un jus de fruit frais en été, édifié devant les panneaux des dantesques crues de la Loire !

Comme tout a une fin, notre virée dans les châteaux de la Loire, la vraie se termine ici. Nous avons espéré la visite des fantômes et autres dames blanches durant notre séjour dans ces belles veilles pierres. Mais que neni ! Tout était serein mais rien ne nous interdit de revenir à l’automne quand les brouillards favoriseront les rencontres dans une région bénie par les grands architectes de la nature.


Informations pratiques : 

Château de Chalmazel à Chalmazel
Isabelle Suguenot
Cell. +33(6)18631515
www.chateaudechalmazel.com
chalmazel-chateau@wanadoo.fr

Forteresse de Couzan
www.ladiana.com
christophe.mathevot@ladiana.com

La Bâtie d’Urfé
www.batie-urfe@loire.fr
www.loire.fr
www.loiretourisme.com
www.loireforez.com
Tel. +33(4)77975468
Restaurant de la Bâtie d’Urfé
Tel. +33(4)77970019

Le château de Saint-Marcel-de-Felines
www.chateaudesaintmarceldefelines.fr
chateaustmarcel@wanadoo.fr
Amandine Tribuiani
Tel +33(4)77635498

Château de Sugny
Marie Noëlle et Alain Grandouiller
www.chateaudesugny.com
contact@chateaudesugny.com
Tel. +33(6)27020510

Château de Chalain d’Uzore
www.loireforez.com
arlette.cholat@gmail.com
Tel. +33(6)68722040

Se restaurer Une Étoile !
loire blanchard dessert

Au château Blanchard où officient le chef Sylvain Roux et son frère Frédéric parvenu au 6ème rang du concours du Meilleur Sommelier du monde en Grande Bretagne.
Étoilé Michelin depuis près de deux ans, Sylvain Roux offre une cuisine contemporaine réalisée avec des produits traditionnels et locaux.
www.hotel-chateau-blanchard.com
Déjeuner entrée plat dessert 30€. (Plus 8€ pour le plateau – somptueux – de fromages.
Tel. +33(4)77 542888

Shopping
loire pins qui dansent

Les fromages et yaourts de brebis de la GAEC « Les pins qui dansent » Tél. 04 77 63 78 13 – gaec.sabot@orange.fr

 Activités

Festival « Vielles Pierres Jeunes Plantes », les 13 et 14 octobre 2018 de 10 à 18H – Au château de Saint Marcel de Félines – Entré 5€

Leave a Reply

  • (not be published)