Conséquences décrets anti-imigration aux USA
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

Hopper mesure l’impact sur les vols internationaux : au niveau mondial, les recherches de billets d'avion pour les États-Unis enregistrent une baisse de 17%. En Russie, la demande vers les USA explose : +88%.

La start-up montréalaise Hopper, dont l’application mobile permet de prédire les prix les plus bas des trajets en avion, a analysé l’évolution de la demande de vols internationaux à destination des États-Unis. Cette étude, réalisée trois semaines avant l’investiture de Donald Trump à la présidence des États-Unis et une semaine après sa prise de fonction, montre une chute de 17% des recherches de vols à destination des États-Unis à l’échelle mondiale.

Russie, France, USA

Seule exception notable, la Russie connaît une augmentation de 88% des recherches de vols pour les États-Unis. La France voit elle ses recherches baisser de plus de 8%. Par ailleurs, les demandes de vols ont baissé de 33% dans les sept pays directement concernés par le décret anti-immigration (Syrie, Libye, Somalie, Irak, Iran, Soudan et Yémen). A titre de comparaison, à la même époque l’année dernière, le déclin de la demande n’était que de 1,8%. Cette tendance n’est donc pas saisonnière.

San Francisco et Las Vegas : les deux villes les plus touchées

Les recherches de vols en provenance de l’international et à destination des États-Unis ont toutes chuté mais certaines villes dans l’Est du pays résistent un peu mieux, comme New-York, Boston et Detroit. San Francisco et Las Vegas sont les villes qui perdent le plus d’intérêt auprès des voyageurs internationaux.

L’effet ne s’est pas encore fait ressentir sur le prix des billets mais les répercussions sur les tarifs s’observent généralement au bout de plusieurs semaines et non en quelques jours.

Sources : communiqué de presse Hopper du 13 février 2017

ireland

Derniers articles - Voyages