Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

 Lille ©Alexandra Foissac

Escapade lilloise sous le signe de Renaissance, la nouvelle saison culturelle de Lille 3000 qui essaime dans Lille et sa région. Musées et métamorphoses urbaines au programme.

Il y a eu Lille 2004, une Capitale Européenne de la Culture restée dans les annales mais pas lettre morte. Depuis, tous les trois ans, Lille se réinvente sous le label Lille 3000 et imagine des saisons culturelles plus ébouriffantes les unes que les autres : Bombaysers de Lille en 2006, Europe XXL en 2009, Fantastic en 2012. Renaissance, qui a démarré fin septembre et court jusqu'au 17 janvier 2016, est le nouvel épisode de la saga culturelle lilloise, en hommage à la revitalisation de la ville et de sa région suite à la crise minière et textile. De Lille à Roubaix, de Villeneuve d'Ascq à Marcq-en-Barœul, Renaissance promet plus de 500 événements, expositions, performances et installations...

De l'art tous azimuts

Lille ©Alexandra Foissac

A la gare ou rue Faidherbe, où s'alignent les totems géants du Carnaval de Rio, les Métamorphoses urbaines surprennent le visiteur. Les Tulipes de Shangri-La de Yayoi Kusama, symboles de Lille 2004, trônent toujours devant Euralille, tandis qu'ailleurs, dans les parkings ou les églises, d'autres installations guettent le visiteur qui ouvre les yeux. A Saint Sauveur, au Musée d'Histoire naturelle, dans les Maisons Folie, les théâtres ou l'Opéra, la programmation foisonnante se met à l'heure de Rio, Détroit, Phnom-Penh, Eindhoven, Séoul – villes invitées – ou encore de TextiFood pour des expositions, spectacles, rencontres. Ainsi le Tri Postal court avec « Séoul, vite, vite » dont les artistes critiquent la modernisation trop rapide tandis que l'exposition « Tu dois changer ta vie » suggère une autre forme de « Renaissance », personnelle. Au Palais des Beaux-arts, en droite ligne avec la réputation festive de la ville, l'exposition « Joie de vivre » décline, via Brueghel, Mapplethorpe, Renoir ou Murakami, les plaisirs de la vie. Renaissance peut-être mais avec le sourire d'un pari culturel salué par l'engouement populaire.

La région des musées

Aux alentours, l'escapade culturelle se poursuit dans la « région des musées » qui, autour du Louvre-Lens, compte pas moins de 47 musées nationaux. Cité de la dentelle et de la mode à Calais, Musée d'art et d'industrie à la Piscine de Roubaix, Centre historique minier à Lewarde, l'offre est éclectique. Tout comme la collection du Musée des Beaux-arts de Valenciennes qui rouvre après travaux avec des « Rêveries italiennes » en hommage à Watteau, enfant du pays. Au Cateau-Cambrésis, on célèbre aussi un célèbre natif : le Musée Matisse y montre jusqu'en mars 2016 une exposition sur l'art de la gravure. Enfin, Arras, jolie cité à l'allure typiquement flamande avec ses maisons à pignons à volute, offre ses boves, galeries de calcaire, pour se promener à l'abri de la pluie, mais aussi son Musée des Beaux-arts installé dans l'abbaye de Saint Vaast.
Entre patrimoine et art contemporain, l'escapade se teinte aussi de découvertes gourmandes (quelques brasseries cultivent encore le secret des bières artisanales), historiques (chemins de mémoire et héritage minier) et mérite dans tous les cas de mettre le cap au nord.

 

Informations pratiques

Nord-Pas de Calais Tourisme
www.tourisme-norpdasdecalais.fr
03.20.59.62.80.

www.renaissance-lille.com

Y aller :
En train ou en avion (Vols directs depuis Toulouse, Nantes, Bordeaux, Marseille, Nice, Lyon, Strasbourg avec Air France, Hop ou Easyjet selon les villes)

ireland

Derniers articles - Voyages