Quand la terrasse du Beverly Hills s'installe Avenue Montaigne...

Judith Lossmann Dans City Tourisme
Quand la terrasse du Beverly Hills s'installe Avenue Montaigne...

follow La similarité de leurs terrasses et leur appartenance à Dorchester Collection ont conduit l'Hôtel Plaza Athénée et l'Hôtel Beverly Hills à Los Angeles à collaborer pour recréer, sur l'avenue la plus chic de Paris, l'esprit 'casual chic' du plus glamour des hôtels de la Côte Ouest. Lire l'article

Essence Of Luxury organisé par Traveller Made à Deauville pour la première fois,

Judith Lossmann Dans City Tourisme
Deauville ©Béatrice Augier

source url Pour son 3ème grand rassemblement annuel baptisé "Essence Of Luxury", Traveller Made®, fondé à l'initiative de Quentin Desurmont, rassemblait pour la première fois à Deauville, une communauté de "designers de voyages de luxe" : 260 agences, 500 Travel Designers à travers 56 pays dans le monde. Unis autour d’une même idée de l’excellence, les designers Traveller Made, conçoivent des séjours de luxe cousus main, ciselés au plus près des désirs des clients, autour d’expériences exclusives. Cette année, plus de 500 créateurs de voyages, hôtels, réceptifs et Office de Tourisme auront pris à cet événement unique.Après Montreux en Suisse, "Essence Of Luxury" s'installait à Deauville dans le cadre d'un partenariat engagé pour 3 ans. Ville du luxe par excellence, Deauville a su recevoir en grande pompe une sélection de journalistes spécialisés dans le tourisme de luxe, des hôteliers, les représentants des grandes marques de luxe dans la mode, la cosmétique, les parfums et les designers Traveller Made ! L'hôtel du Golf Lucien Barrière Tout ce beau monde était reçu dans les hôtels du Groupe Barrière. Pour notre rédaction, l'hôtel du Golf était une première et fort agréable expérience. Le bâtiment, tout en pans de bois, les fameux colombages normands, n'a rien à envier à ses grands frères que sont le Normandy***** et le Royal*****.Les chambres DeLuxe Mer disposent d'un superbe panorama sur la mer à l'horizon et le green, pour un émerveillement des sens, ici, mis au repos. Vos yeux et vos oreilles vous remercieront pour ces instants parfaitement zen ! Pas un bruit. Ni intérieur, ni extérieur. La décoration "casual chic" signée par Chantal Peyrat donne une belle harmonie à toutes les chambres. Les Executive Mer sont spacieuses et confortables avec des salles de bains de belle surface avec toilettes séparées, c'est toujours un mieux. Les parties communes sont à la hauteur d'un 4* même si l'on peut s'interroger sur l'étroitesse des ascenseurs, sans doute incompatibles avec les plans de la demeure.Le restaurant "Le Lassay" propose une carte gourmande et un buffet de petit-déjeuner, varié et tout à fait appréciable. Évidemment un Spas complète cette offre confort et luxe. On aime :La beauté du site, version façade comme version golfLe calme olympien qui permet de dormir fenêtre ouverte et d'entendre le ressacLa qualité de la literieLa qualité du linge de bainL'espace dressing   On n'aime pas :Les gobelets en cartons qui accompagnent le keetle set... pour un 4* ! On connaît des 3* et des chambres d'hôtes qui font bien mieux.L'absence de produits d'accueil dans la salle de bain.Le gel douche/shampoing "2en1" fixé au mur comme un hôtel de VRP. RéservationsTo book any breakTél. : +33 (0)2 31 14 39 50www.resortbarriere-deauville.com Beaucoup découvraient Deauville Marcher sur les Planches. Admirer l'architecture du Second Empire. Circuler à pied ou à vélo. Jouer sur les greens normands. Assister à une course de chevaux ou à un match de polo. Applaudir à tout rompre la poésie d'un spectacle, le talent d'un photographe, d’un écrivain, d'un soliste. Frissonner d'émotions devant les nouveaux talents du cinéma américain. Déambuler dans les saveurs du marché. Shopper dans les nombreuses et irrésistibles boutiques de grande marque. Découvrir la cave d’un producteur de Calvados. Déguster les produits du terroir ...Deauville c'est tout cela et plus encore.Au classement Google des villes les plus attractives d'Europe, Deauville arrive en 4ème position européenne et en 1ere positon française. Excusez du peu ! Mais on imagine aisément que les atouts de Deauville jumelés avec l'attractivité du Mont Saint-Michel et de Giverny, capitale de l'Impressionisme ont séduit le géant américain. Surtout si l'on y ajoute le versant historique de la ville où toute l'aristocratie se donnait rendez-vous pour fêter, entre autre, la passion du cheval sur un hippodrome construit avant même l'église !Quant aux deux kilomètres de la plage de Deauville, ils ont fait frémir de bonheur les amoureux cinéastes, acteurs, sportifs, gourmands, touristes qui fréquentent la ville depuis 150 ans. Amoureux ravis d'exporter avec leurs souvenirs, les symboles de Deauville qui font le tour du monde : les Planches, le Bar du Soleil, les bains pompéiens, les parasols aux cinq couleurs, les noms des acteurs américains sur ses cabines de bains.Deauville Tourisme – 112 rue Victor Hugo Tél.+33 (0)2 31 14 4000www.deauville.fr À la fin du séjour, la Cérémonie des Awards de Traveller Made récompense les meilleurs... Le 27 février dernier, en clôture de son dîner de Gala, la Cérémonie des Awardsa récompensé plus de 20 "winners" 2016 désignant les meilleurs concepteurs, designers et experts du voyages de luxe dans le monde.Les projets développés par Traveller Made, notamment la mise en œuvre d'une ligne de maroquinerie de luxe DoNotDisturb et la réalisation de SERENDIPIA, un magazine ultra confidentiel destinés aux voyageurs les plus fortunés du monde, ont retenu l'attention de tous.#EOL2017-03-05 www.travellermade.com Vivement l'année prochaine avec les nouveautés de Traveller Made et la tradition hospitalière de Deauville. Lire l'article

Lille Culture & Renaissance

Dans City Tourisme

Фенибут лирика Escapade lilloise sous le signe de Renaissance, la nouvelle saison culturelle de Lille 3000 qui essaime dans Lille et sa région. Musées et métamorphoses urbaines au programme.   Escapade lilloise sous le signe de Renaissance, la nouvelle saison culturelle de Lille 3000 qui essaime dans Lille et sa région. Musées et métamorphoses urbaines au programme. Il y a eu Lille 2004, une Capitale Européenne de la Culture restée dans les annales mais pas lettre morte. Depuis, tous les trois ans, Lille se réinvente sous le label Lille 3000 et imagine des saisons culturelles plus ébouriffantes les unes que les autres : Bombaysers de Lille en 2006, Europe XXL en 2009, Fantastic en 2012. Renaissance, qui a démarré fin septembre et court jusqu'au 17 janvier 2016, est le nouvel épisode de la saga culturelle lilloise, en hommage à la revitalisation de la ville et de sa région suite à la crise minière et textile. De Lille à Roubaix, de Villeneuve d'Ascq à Marcq-en-Barœul, Renaissance promet plus de 500 événements, expositions, performances et installations... De l'art tous azimuts A la gare ou rue Faidherbe, où s'alignent les totems géants du Carnaval de Rio, les Métamorphoses urbaines surprennent le visiteur. Les Tulipes de Shangri-La de Yayoi Kusama, symboles de Lille 2004, trônent toujours devant Euralille, tandis qu'ailleurs, dans les parkings ou les églises, d'autres installations guettent le visiteur qui ouvre les yeux. A Saint Sauveur, au Musée d'Histoire naturelle, dans les Maisons Folie, les théâtres ou l'Opéra, la programmation foisonnante se met à l'heure de Rio, Détroit, Phnom-Penh, Eindhoven, Séoul – villes invitées – ou encore de TextiFood pour des expositions, spectacles, rencontres. Ainsi le Tri Postal court avec « Séoul, vite, vite » dont les artistes critiquent la modernisation trop rapide tandis que l'exposition « Tu dois changer ta vie » suggère une autre forme de « Renaissance », personnelle. Au Palais des Beaux-arts, en droite ligne avec la réputation festive de la ville, l'exposition « Joie de vivre » décline, via Brueghel, Mapplethorpe, Renoir ou Murakami, les plaisirs de la vie. Renaissance peut-être mais avec le sourire d'un pari culturel salué par l'engouement populaire. La région des musées Aux alentours, l'escapade culturelle se poursuit dans la « région des musées » qui, autour du Louvre-Lens, compte pas moins de 47 musées nationaux. Cité de la dentelle et de la mode à Calais, Musée d'art et d'industrie à la Piscine de Roubaix, Centre historique minier à Lewarde, l'offre est éclectique. Tout comme la collection du Musée des Beaux-arts de Valenciennes qui rouvre après travaux avec des « Rêveries italiennes » en hommage à Watteau, enfant du pays. Au Cateau-Cambrésis, on célèbre aussi un célèbre natif : le Musée Matisse y montre jusqu'en mars 2016 une exposition sur l'art de la gravure. Enfin, Arras, jolie cité à l'allure typiquement flamande avec ses maisons à pignons à volute, offre ses boves, galeries de calcaire, pour se promener à l'abri de la pluie, mais aussi son Musée des Beaux-arts installé dans l'abbaye de Saint Vaast.Entre patrimoine et art contemporain, l'escapade se teinte aussi de découvertes gourmandes (quelques brasseries cultivent encore le secret des bières artisanales), historiques (chemins de mémoire et héritage minier) et mérite dans tous les cas de mettre le cap au nord.   Lire l'article

Derniers articles - Voyages