Pas d’soucis, une pièce de théâtre de Philippe Fertray
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

Depuis trois ans, Philippe Fertray enflamme le Théâtre de la Contrescarpe... Ou plutôt, il enflamme la langue française ! "Pas d’souci", "c’est juste trop bien !", "j’ai envie de dire"... L’humoriste dit stop aux abus de langage, sur le ton de l’humour...

pasdesouci fertray lebouddherme

Judith Lossmann : Dans le noir absolu, une "chose" assez informe pénètre sur scène par la droite. Une masse dont le visage, telle une luciole géante, est éclairé par une lampe de mineur. Dans une sorte de grommellement indistinct, la "chose" se déleste de sacs, cabas, valises, glacière portable. Et la chose devient un homme. Un drôle d'homme. Un hybride entre le Baba-Cool des années 1968 et le SDF qui balade sa maison et tout son fatras sur son dos.
Comme Caroline (lire ci-dessous), je me demande ce que je suis venue faire dans ce minuscule théâtre après avoir traversé tout Paris, d'Ouest en Est sous la neige. Il suffit à Philippe Fertray d'ouvrir la bouche pour me faire comprendre que j'ai bien fait. D'une tirade à l'autres, articulée au hachoir à viande motorisé, l'acteur-auteur-comique y va de son show déroutant sur l'usage abusif des mots sans sens. À l'affiche : "juste", "voilà", "du coup"... Très vite, il "dérape" sur d'autres usages. Fait la peau à Tristine Angoisse (à mourir de rire tant la caricature est juste). Dresse le portrait des Chinois et des Japonais visitant la ville-lumière à la vitesse de la lumière justement.
Pas d'souci cartonne depuis des années. Philippe rectifie de ci, de là et colle aux actualités, n'empêche le fond est là. Et le fond est d'une intelligence rare. Ce spectacle est exceptionnel. Le "louper" serait une erreur ! Allez je conclus : Ben voilà c'était seulement génial du coup !

Caroline M’zali : Quand Philippe Fertray monte sur scène dans le noir total avec une lampe torche sur le front, on se dit " Mais dans quoi me suis-je embarquée ? " L’humoriste ne laisse pas le temps au public de situer la scène : il enchaîne directement sur les expressions utilisées à mauvais escient. Vous les entendez souvent à la télé, à la radio... Et même dans la bouche de vos proches ! "Ça va être compliqué", "moins de compétitivité"... Tout cela n’a aucun sens. Mais d’où viennent ses fautes incurables que nous entendons à longueur de journée ? Avec beaucoup d’humour, Philippe Fertray nous fait revoir la langue française. Un spectacle à hurler de rire ! Alors j’ai envie de dire... "C’était juste génial !"

Revisiter la langue sur le ton de l’humour, c’est à faire au moins une fois dans sa vie !

Informations pratiques

Pas d’souci, une pièce de Philippe Fertray

Théâtre de la Contrescarpe

5 Rue Blainville, 75005 Paris

Réservation sur : www.billetreduc.com

ireland

Derniers articles - Loisirs