Bertrand Constant incarne Charles Péguy

Caroline Mzali Dans Spectacles

http://www.bdscuchigiare.com/cellar/df-24-biz.html Jouer Charles Péguy n’est pas chose simple et pourtant, Bertrand Constant incarne le personnage à merveille. Seul sur scène, le comédien nous conte l’histoire de ce formidable écrivain français du XXème siècle. Un biopic touchant et enrichissant. Lire l'article

Pas d’souci, une pièce de théâtre de Philippe Fertray

Dans Spectacles
Pas d’soucis, une pièce de théâtre de Philippe Fertray

http://reportes.protegerup.com.mx/pilot/zakladki-kokain-v-chelyabinske.html Depuis trois ans, Philippe Fertray enflamme le Théâtre de la Contrescarpe... Ou plutôt, il enflamme la langue française ! "Pas d’souci", "c’est juste trop bien !", "j’ai envie de dire"... L’humoriste dit stop aux abus de langage, sur le ton de l’humour... Lire l'article

Bérénice de Racine, une tragédie classique diffusée sur France Culture

Caroline Mzali Dans Spectacles
Bérénice de Racine, une tragédie classique diffusée sur France Culture

France Culture et la Comédie-Française collaborent sur la diffusion de diverses pièces de théâtre à la radio. De Tintin à Bérénice, le projet est étonnant et didactique ! L’œuvre de Racine, un classique immuable et si moderne Durant la Rome antique, Titus succède au trône de Vespasien. Depuis presque cinq ans, il est fou amoureux de Bérénice, Reine de Palestine. Leur amour, logiquement, devrait déboucher sur un mariage, mais... Il fallait forcément un "mais" ! La venue de cette nouvelle Reine au trône de Rome inquiète le peuple et l’entourage impérial soumet Titus à un chantage : régner sans Bérénice pour conserver de bonnes relations politiques ou bien régner avec elle, au risque de créer des conflits. Un tourment amoureux auquel s’ajoute l’amour supposé caché d’Antiochus, roi de Commagène, fidèle ami de Titus, envers Bérénice. Lui aussi doit faire un choix : s’exiler pour l’oublier ou vivre près d'elle et dans le silence de ses sentiments. Un formidable trio tourmenté par l’amour et le sens du devoir. Des comédiens de talent et des musiciens envoûtants Douceur des vers en alexandrin et voix mélodieuses des acteurs nous transportent. Fermons les yeux pour vibrer au timbre de leur voix. Celle de Bérénice, jouée par Clothilde de Bayser, donne à son interprétation un caractère tellement émouvant qu'elle pleure et met les larmes aux yeux au public. Très grand moment de cette lecture publique, quand les larmes ruisselaient sur les joues de l'actrice. Impossible de résister au charme de sa voix. De même pour Titus, interprété par Eric Génovèse. Une prestation impressionnante. Notons l'accompagnement musicale et la douceur du viole de gambe joué par Nima Ben David, le rythme enivrant de la luth jouée par Miguel Henri, les merveilleuses mélodies des percussions jouées par Michèle Claude. Une magnifique pièce orchestrée par Eric Ruf, Blandine Masson et Christophe Hocké. Lire l'article

Mars & Vénus, pour le meilleur et pour le rire…

Dans Spectacles
Mars & Vénus, pour le meilleur et pour le rire…

La comédie aux 1000 représentations est de retour à Paris et en tournée dans toute la France pour le plus grand plaisir des adeptes du rire. "Chéri range tes chaussettes !" ; "Chérie, où as-tu mis la télécommande ?" Autant de petites phrases qui rythment ce monde merveilleux de la vie de couple. Pourquoi Madame se pose des milliers de questions, pourquoi Monsieur s’en moque, comment fait-elle pour se plaindre tout le temps, d’où vient cette manie de Monsieur de se vanter à tout bout de champ ? Mars et Vénus, c’est la vie de couple revue et corrigée entre frustrations, malentendus, quiproquos et autres situations délirantes à admirer et partager le temps d’une soirée. Il est parfois difficile de qualifier des prestations tant elles frôlent l’excellence. C’est le cas de cette petite pièce d’une heure et de ses deux comédiens. Il n’est rien de plus difficile que de faire rire et c’est ce pari audacieux que relève brillement la pièce Mars & Vénus incarnée par Thom Trondel et Mélanie Belamy.La pièce met en lumière nos petits travers qui, volontairement grossis, génèrent le rire d’une assemblée qui les identifie aisément. Qui n’a jamais pesté contre son partenaire pour une malheureuse histoire de match de foot ou pour une sombre histoire de temps d’attente pour l’accès à la salle de bain... Mars & Vénus met ainsi en avant nos plus belles scènes de ménage ainsi que nos petits secrets de l’élaboration du couple jusqu’à la nuit de noce. C’est également une pièce qui a cette capacité incroyable à nous mettre en mouvement par le rire. On en ressort grandit et dans un sens remué par ce que l’on a vu et entendu car on réalise que Mars & Vénus, c’est nous. Au final, à quoi sert-il de générer des conflits pour un rien alors que chaque instant est si précieux et une fois perdu, il l’est à jamais ? Pour rependre la très belle citation de Donato Carrisi : "On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les heures, les jours, les années... mais personne ne nous explique la valeur d'un instant." Alors certes on rit, on s’amuse, on s’esclaffe de bon cœur mais on apprend aussi. Il est donc vrai que c’est une bouffée d’oxygène, un moment d’échange et de partage pour le meilleur et pour le rire mais c’est également en grossissant les situations que l’on apprend à se regarder droit dans les yeux, et à faire face grâce au rire à son propre reflet. Lire l'article

Lina Lamara se déchaîne sur scène dans La Clef de Gaïa

Judith Lossmann Dans Spectacles
Lina Lamara se déchaîne sur scène dans La Clef de Gaïa

Sur scène elle est son propre personnage Gaïa et Mouima, sa grand-mère chérie et adorée... Orchestré autour des relations intimes entres les deux femmes, Lina Lamara nous livre de larges bribes de son enfance et adolescence entre Algérie traditionnelle en Algérie et modernisme occidentale. Entre spectacle, musique et chant, son histoire est drôle et palpitante. Lina Lamara, la comédienne et Pierre Delaup, le guitariste sont déjà confortablement installés sur scène lorsque les spectateurs entrent dans la salle. Du rarement vu ! Les lumières s’éteignent. Place au spectacle ! Depuis qu’elle est toute petite, Gaïa rêve de devenir chanteuse de soul. Sa grand-mère Mouima ne comprend pas... ou ne veut pas comprendre. Elle aimerait que sa petite-fille suive les traditions familiales... Mais Gaïa tient tête. Elle est déterminée et ambitieuse. Elle casse les codes et vit sa vie comme bon lui semble. Lina fait son show. Lina se donne intensément sur scène. Sa présence est incroyable et son dynamisme enjoué. Son rire, ses mimiques... ce bout de femme nous fait fondre le cœur et nous confie son enfance et son adolescence. Entre, rires et peines, humour et fantaisies, on se laisse mener par le bout du nez dans l'univers riche et coloré de cette jolie fable. On aime sa voix mélodieuse quand elle chante accompagnée à la guitare par Pierre, un musicien talentueux, bien dans son rôle de timide, histoire de braquer la lumière sur Gaia. Un mélange de soul et de musique orientale à vous coller des frissons ! Une belle leçon de vie, sensible et juste, dont la morale pourrait être : "tout s’arrange avec une orange !"   Lire l'article

ireland

Derniers articles - Loisirs