Ibrahim Maalouf, c’était de « ouf » à Jazz à Juan !

Ibrahim Maalouf… Le choc de « Jazz à Juan 2018. De Jean-Louis Guenoun.
Posted on juillet 24, 2018, 7:07
3 mins

Ibrahim Maalouf… Que faut-il en savoir ? Franco-libanais, né à Beyrouth, c’est un véritable homme-orchestre, un créatif intarissable, un trompettiste et pianiste également compositeur – notamment de musiques de films -, un arrangeur, producteur et professeur d’improvisation et de trompette. Son succès est fondé sur un métissage des genres, passant du jazz à la musique orientale ou au rock, parmi de multiples sources d’inspirations.

Sur la scène, il est suivi de près par la belle Béninoise, Angélique Kidjo, à la voix puissante et chaude, dont la musique s’inspire de divers styles, dont la pop africaine, le jazz et les musiques latines.

La scène grouille de musiciens. Une véritable arche de Noé qui s’agite sous une rythmique endiablée avec, en plus,  l’orchestre de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur qui flirte avec l’imaginaire de Maalouf. Le son, les sons, la musique bondit et rebondit entre les musiciens. La jubilation est palpable. Le public aussi est acteur de ce partage !

Très à l’aise dans le rôle du compositeur-chef d’orchestre à la baguette et aux pas de danses très agiles, Ibrahim Maalouf passe d’un côté de la scène à l’autre, toujours très enthousiaste, alors qu’Angélique Kidjo reste très concentrée sur ses paroles. La chanteuse a écrit les textes des sept morceaux qui racontent chacun une énigme que la reine de Saba a posé au roi Salomon pour tester sa légendaire sagesse…Enivrant !

Conteur, globe trotteur musical, brasseur de cultures, agitateur pacifiste, Ibrahim Maalouf est un créatif impénitent, débordant d’une énergie ultra positive et communicative. On aime ce « gosse » heureux, sans cesse émerveillé sur scène et soucieux d’un partage permanent avec le public et d’un plaisir de transmettre.

Bref, Ibrahim Maalouf nous a offert un magnifique spectacle musical festif et jubilatoire, quasi hypnotique. Je crois même que je plane encore !

 

À lire à propos de Jazz à Juan 2018 : Clap de fin du 58ème Jazz à Juan, Lenny Kravitz, Marcus Miller, Ibrahim Maalouf, Dhafer Youssef et Norah JonesMelody Gardot, Eli Degibri & André Manoukian


INFORMATIONS PRATIQUES


 
58e Jazz à Juan du 12 au 22 juillet 2018 pinède Gould Juan-les-Pins

Billetterie en ligne : www.jazzajuan com

Office du Tourisme : 60 chemin des Sables – Juan les Pins – www.antibesjuanlespins.com

Parking offre spéciale : 10,50€ de 18h à 02h00 – Parking du Palais des Congrès de Juan les Pins   

 

Leave a Reply

  • (not be published)