Lecture de printemps 2018 : Où l’on parle de l’amour
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

http://ducaeduca.com/goddess/[TRANSLITN]-439.html Du vieillissement, de la mort et de l’importance d’être à deux jusqu’au bout.

Grégoire Delacourt, La femme qui ne vieillissait pas

Comme son nom l’indique, le dernier livre de Grégoire Delacourt « La Femme qui ne vieillissait pas » nous plonge dans la vie de Betty qui à 47 ans constate qu’elle n’a pas pris une ride depuis ces quinze dernières années. Miracle ou malédiction ? Ce qui nous fait toutes rêver – ne pas vieillir – n’est peut-être pas aussi plaisant qu’il y paraît. D’autant plus quand on aime son compagnon et que lui est marqué par les assauts du temps.

Geneviève Lefebvre, Toutes les fois où je ne suis pas morte

Entre celles qui ne vieillissent pas et celles qui ne sont pas mortes, il y a un petit pas qu’on va franchir pour voir nos peurs et nos désires s’entrechoquer dans la réalité. Avec « Toutes les fois où je ne suis pas morte », on se heurte aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris. On se heurte à cette incroyable puissance de la force de vie qui nous empêche de mourir alors même que nous le souhaitons si fort. Le couple Catherine et Matt illustre d’une façon éblouissante comment survivre de toutes les manières.

François Cérésa, L’une et l’autre

Leur histoire d’amour touche-t-elle à sa fin ? Sexagénaire fringant, Marc est marié à Mélinda, à peine plus jeune que lui. Hier, flamboyant et amoureux, le couple semble avoir du plomb dans l’aile. Mélinda est moins belle. Marc abuse d’un sinisme grinçant. Au soir du 31 décembre, on sonne à la porte de Marc et Mélinda apparaît telle qu’elle était à 30 ans. Le portrait de Jane Fonda...

Informations pratiques

Grégoire Delacourt, La femme qui ne vieillissait pas, Lattes, 18 €

Geneviève Lefebvre, Toutes les fois où je ne suis pas morte, Robert Laffont, 19 €

François Cérésa, L’une et l’autre, Editions du Rocher, 18 €

ireland

Derniers articles - Loisirs