Lecture d'automne : Fagan, Foer, Clifford
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

Fagan, Foer, Clifford... Un cocktail d'émotions !

Me voici
Avec Jonathan Safran Foer, auteur prodige de Tout est illuminé en 2002, le réel et le quotidien se mixent allègrement à la légende et à l’exceptionnel. Me voici ne fait pas exception à la règle. Tout commence par la remise en cause de Sam, treize ans, accusé d’injures racistes par le rabbin. Dans cette famille américaine de classe moyenne, juive et peu pratiquante, la religion occupe peu de place. Ce n’est pas une raison pour renoncer à l’événement. Et si ce lien relâché n’était pas le seul de la famille ?! Dans Me voici, Safran Foer explore les non-dits, les pseudo trahisons, les insatisfactions. Aromatisée à la sauce Foer, cette exploration est un régal.

Les Ambitieuses
Dans le genre Bridget Jones, vous allez aimer Les Ambitieuses. Evelyn quitte sa province, arrive à New York, un seul objectif : agripper un mari. L’HOMME, le seul capable d’être à la hauteur de ses ambitions. Commence une chasse à courre dans la belle société new-yorkaise où les critères sont : comptes bancaires, carrières, merveilleux lofts et villas dans les Hamptons. Bien plus profond qu’il n’en a l’air, ce livre sur Manhattan et ses Ambitieuses est une satire fort intéressante.

Les Buveurs de lumières
2020. Le monde entre dans l’âge de glace, il neige à Jérusalem, les icebergs dérivent le long des côtes. Des jours sombres s’annoncent. Pour nous les conter, l’auteure Jenni Fagan a choisi de situer son action dans un petit parc de caravane, où Dylan débarque en pleine nuit. Dans cette petite communauté du nord de l’Écosse vont se croiser les destins de Constance toujours venue de son manteau de loup, de Stella, ex-petit garçon et de quelques marginaux tels que ce couple de satanistes ou cette ex star du porno. Les températures ne cessent de descendre. Au pieds des montagnes, dans les caravanes, on organise la résistance. Autant roman que poème lyrique, on aime les images de cet hiver créé par l’homme.

A lire aussi...
couv aut x4 06

David Bowie n’est pas mort
Entre la mort de sa mère bien réelle et celle de son père tout aussi réelle s’intercale celle de David Bowie, le 10 janvier 2016. Qu’est-t-il advenu dans la vie de cette famille entre ces deux tristes événements ? Sonia David explore avec talent les thèmes de la forme et de la complicité des liens familiaux. Authentique et sincère, il éclairera bien des lecteurs.

Les âmes rouges
Alicia et Sarah Croze, sœurs aussi différentes l’une de l’autre qu’il est possible de l’être écrivent à quatre mains ce roman pour la jeunesse. Le pitch : Ellie, 16 ans et Samy, 11 ans se réveillent avec une énorme morsure au bras. Ils se sont fait attaquer par des créatures assoiffées de sang. Ils développent d'étranges pouvoirs. Leurs parents adoptifs ont disparus. Pourquoi ?

Le Premier miracle
On ne présente plus Gilles Legardinier avec le talent qu’on lui connaît, il nous embarque dans Le Premier miracle... Aux confins de la science et de l’histoire.

L’invention des corps
Les apprentis sorciers de la Silicon Valley ont créé les réseaux tentaculaires que l’on connaît. Sur le World Wide Web, les corps n’ont aucune raison d’exister. Voilà qui transforme les enjeux des relations humaines quand vitesse et instantanéité prennent le pas sur rencontres et caresses. Heureusement, l’auteur Pierre Ducrozet a foi dans l’être humain et son irrépressible besoin de contacts.

ireland

Derniers articles - Loisirs