Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

Ils ont fait un tabac outre-Atlantique…

La Beat Generation. La révolution hallucinée d'Alain Dister

La Beat Generation, mouvement symbolique de l'Amérique des années 1950 et 1960, est née de l'amitié entre quatre hommes : Jack Kerouac, Allen Ginsberg, Neal Cassady et William Burroughs. Cette amitié tourne au manifeste. En 1952, John Clellon Holmes officialise, dans un article du New York Times Magazine, et d'après une définition de Jack Kerouac, le terme «beat» : «Cela signifie être, d'une façon non dramatique, au pied de son propre mur.» En 1957, Sur la route de Jack Kerouac devient le symbole de la liberté, de la contestation des valeurs bourgeoises et de la révolte face à la cupidité du monde. Un mouvement est né qui revendique ses engagements politiques et son refus de la course à l'argent. La Beat Generation sera à l'origine de la vague protestataire qui atteindra son apogée en 1968 lors du rassemblement de Woodstock, et elle posera les bases de la culture moderne des années 1970. Alain Dister, qui a rencontré les protagonistes du mouvement, en retrace ici l'histoire.

Chez Gallimard - Colelction Découvertes - 12,50€ -

American rigolos de Bill Bryson

De retour aux Etats-Unis après avoir vécu vingt ans en Angleterre, Bill Bryson s'étonne : "Les Américains ont produit plus de prix Nobel que le reste du monde réuni. Et pourtant, selon un sondage, 13 pour 100 des Américaines sont incapables de dire si elles portent leur slip sous ou sur leurs collants."
Durant les dix-huit premiers mois de son établissement en Nouvelle-Angleterre, notre héros se lance alors à la "redécouverte" de l'Amérique avec l'humour pour seule arme. Rien n'échappe à son sens de l'observation ni à son manque de sens pratique. Il lui faut guerroyer avec l'administration et les supermarchés, avec la publicité et les séries télé, avec l'informatique et le jardinage, avec les créatures de la forêt et son coiffeur, et même avec son épouse britannique, qui deviendra vite une Américaine accomplie.

Chez Payot - Prix : 9.15 € - ISBN : 9782228897310

Peyton Place de Grace Metalious

La réédition du premier grand best-seller international ! Le roman qui déchira l'Amérique. Etats-Unis, années 40. Peyton Place est une petite ville de la Nouvelle-Angleterre, aux apparences tranquilles. Le paysage est en réalité moins glorieux : derrière les façades proprettes des demeures victoriennes ou celles plus vétustes des maisons des faubourgs, de nombreux drames se jouent. Dans les beaux quartiers, la jeune Allison ignore tout du secret qui entoure sa naissance et du passé sulfureux de sa mère, la belle et froide Constance McKenzie. Tout ce qui lui importe pour le moment est l'amitié de la jolie Selena Cross, issue des taudis de la ville et qui subit les violences d'un beau-père alcoolique... Chronique au vitriol d'une petite ville américaine, où la condition des femmes est sans cesse bafouée, Peyton Place fit scandale lorsqu'il parut en 1956. Jugé « vulgaire », « amoral », «vicieux» ou encore « indécent », le roman – auquel l'on accorda tout de même d'indéniables qualités littéraires – connut cependant un engouement sans précédent, puisque 60 000 exemplaires furent vendus en à peine dix jours pour atteindre quelque 10 millions aujourd'hui. Le cinéma s'en empara dès sa parution, puis, en 1964 une adaptation en série télévisée, avec Mia Farrow et Ryan O'Neal, vit le jour.

Aux Presses de la Cité - 

Retour à Peyton Place e Grace Metlious

Années 1950. Nouvelle-Angleterre. Après des débuts mouvementés, Allison MacKenzie connaît la gloire : son premier roman, Le Château de Samuel, est un immense best-seller. Mais le succès, si exaltant soit-il, peut avoir un goût amer quand l'adulation de la presse se mue en harcèlement quotidien. Seul l'amour clandestin qu'elle vit à New York avec Lewis, son éditeur, lui paraît sincère. Afin de se préserver, Allison se réfugie à Peyton Place, où vit toujours sa mère, Constance. C'est cependant à la haine de toute la ville qu'elle va se heurter une fois encore. Une haine féroce attisée par la jalousie... Avec Retour à Peyton Place, Grace Metalious signe un roman particulièrement sensible et touchant puisque, derrière le personnage d'Allison, le lecteur reconnaîtra l'auteure et les tourments auxquels elle a été confrontée après la parution de Peyton Place, son roman culte vendu à plus de dix millions d'exemplaires dans le monde.

Aux Presses de la Cité -

ireland

Derniers articles - Loisirs