Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

Point commun : la femme !

Rahel Varnhagen, la vie d'une juive allemande à l'époque du romantisme de Hannah ARENDT

"Qu’est-ce que vous faites ? Rien du tout. Je laisse la vie pleuvoir sur moi." (Rahel Varnhagen) Écrite après sa rencontre avec Heidegger au début des années 1930, publiée seulement en 1958, voici la biographie sensible que Hannah Arendt consacre à Rahel Varnhagen (1771-1833), cette jeune femme juive ni riche, ni cultivée, ni belle, mais à l’intelligence extraordinaire, qui tint à Berlin un salon où se côtoyèrent tous les intellectuels de renom (Hegel, Heine, Humboldt, etc.). Rahel ne put s’intégrer à la société de son époque qu’en renonçant à sa judaïté, en changeant de nom et en se faisant baptiser. Mais peut-on être autrement qu’on est ? À travers le destin de Rahel, qui cherchait comme tant d’autres un bout de bonheur, Hannah Arendt livre une réflexion moderne sur les ambiguïtés de tout discours sur l’assimilation d’une minorité par une société. "Pas de doute, lui écrira Karl Jaspers : ce texte est émouvant et important. Comme si Rahel était le prétexte de quelque chose de tout différent."

Hannah Arendt (1906-1975), l’une des plus grandes philosophes du XXe siècle, a consacré toute son œuvre à penser le mal et le phénomène totalitaire.
Chez Petite Biblio Payot. 

L. était si jolie de Pierre Szalowski

En partant travailler ce matin-là, Daniel Béland – une jolie maison, une famille idéale – reçoit un message d’une certaine Liette. Un prénom synonyme de danger. Daniel sent le piège se refermer sur lui. 24 heures : c’est le temps dont il dispose pour échapper à un passé qu’il s’était pardonné, en omettant que certaines femmes n’oublient jamais...
De Paris à Montréal, L. était si jolie est un roman noir savoureux, où la vengeance et les coïncidences tissent leur toile autour d’un homme rattrapé par ses secrets. Haletant.

Chez Héloïse d'Ormesson -15€ - ISBN : 78-2-35087-365-7

Une femme insoumise de Janet MacLeod Trooter

A travers l'histoire mouvementée d'une jeune fille bien décidée à échapper à son destin et à la pauvreté, Janet MacLeod Trotter dresse un tableau captivant de la Grande-Bretagne des années 1930 sur laquelle plane l'ombre du fascisme.
1931. La crise frappe de plein fouet la petite ville de Byfell, aux environs de Newcastle. Criblé de dettes et rongé par l'alcool, Harry Magee se suicide, laissant derrière lui une famille démunie et un épais mystère. Amenée à subvenir aux besoins de sa famille, Clara, sa fille aînée, est propulsée bien malgré elle dans le monde des adultes. Malgré la tourmente, elle continue de rêver au frère de sa meilleure amie, Frank Lewis, dont elle est éprise en secret depuis des années. Patience, sa mère, préférerait à Frank Vinnie Craven, l'homme d'affaires qui tente de conquérir sa fille. De sorties en dîners de gala, le tourbillon de mondanités dans lequel il entraîne Clara laisse miroiter à la jeune femme une existence de rêve. Mais, une fois mariée, elle découvre le véritable visage de cet homme manipulateur, de plus en plus influent au sein du parti fasciste britannique.

 Aux Presses de la Cité - 14,99€

ireland

Derniers articles - Loisirs