L'École buissonnière de Nicolas Vanier
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

"A force d'être enfermés derrière des murs on en a aussi dans la tête." dixit Paul, le gamin coincé dans un orphelinat, dans L'école buissonnière de Vanier.

L'école Buisonnière vue par Judith Lossmann

Bon d’accord ! Quand on parle d’un film signé par Nicolas Vanier on s’attend à de belles images sur la nature. C’est bien le moins que diable ! Et son école buissonnière sera fidèle à ses convictions et aux nôtres. Voilà qui tombe bien puisque j’ai adoré sa vision des forêts giboyeuses de Sologne. Adoré Totoche cet hirsute et bonhomme braconnier (François Cluzet) dont j’envie et la liberté et la maison flottante. Adoré Paul, cet orphelin aux yeux bleus grands ouverts sur un monde rural qu'il découvre jour après jour. Moins adoré le personnage du garde-chasse ( Eric Elmosnino ) austère et tellement investi de son petit pouvoir qu'il en est pathétique.

Ai-je moins adoré le scénario, un rien « bisounours » ?
Même pas. Parce que, avouons-le, les occasions de se faire plaisir avec un film simple, rempli de bons sentiments, de nature et de transmission de valeurs fondamentales ... ne sont pas si fréquentes. Certes, l'école buissonnière de Nicolas Vanier est un conte, une fable, une belle histoire. Pas vraiment un thriller ! Nul besoin d'être grand vizir pour deviner qu'il y a du secret d'alcôve dans l'air. La question qui demeure serait plutôt : l'enfant de qui est-il ? Vous n'en saurez pas plus.

Pour s'offrir un bon bol d'air et une cure de jouvence pour le prix d'une place de cinéma, il suffit d'aller voir sur grand écran ce joli film récréatif avec des instants de nature, notamment ceux du cerf, particulièrement réussis. Les amateurs de cinéma avertis reconnaitront nombre de clins d'œil à des scènes marquantes du cinéma d'Alexandre Le Bienheureux à Au milieu coule une rivière. Rafraîchissant je vous dis !

L'école Buisonnière vue par Caroline Mzali

Drôle et émouvant, le film de Nicolas Vanier raconte l’histoire de Paul, un orphelin issu de la région parisienne et intégrant la famille Caradec à la campagne.

Paul est un enfant attachant et très intelligent. Au sein de la famille Caradec, ce petit aventurier aux grands yeux bleus part découvrir le domaine du comte et fait la rencontre de Totoche, un braconnier solitaire et rêveur. Paul découvre les joies de la nature et de sa beauté. Dans ce nouvel environnement, il cherche sa place malgré les tensions au sein du domaine...Tel un ange, Paul apparaît comme une lumière éclairant l’obscurité. Il se découvre en apportant indirectement la sérénité dans la famille Caradec, divisée et monotone en raison du décès d’un des membres de la famille survenu quelques années auparavant. On craque pour ce personnage attendrissant et sympathique. Des scènes de rires, des scènes de larmes. Nicolas Vanier nous fait passer par mille émotions. Jean Scandel et François Cluzet sont deux formidables acteurs qui nous entraînent dans une grande histoire d’amitié. Les répliques sont drôles. Paul a le sens de la répartie ! L’histoire est si touchante qu’il est difficile de contenir ses larmes. Alors un conseil : sortez vos mouchoirs !

Informations pratiques

L’École buissonnière (1h56) de Nicolas Vanier avec Jean Scandel, François Cluzet. En salle le 11 octobre.

ireland

Derniers articles - Loisirs