Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

 

À l'heure où beaucoup d'entre nous se posent la question de quitter la France ou y rester… ce film prend des allures de directeur de réflexion.

brooklyn

Le pitch : Dans les année 50, attirée par la promesse d'un avenir meilleur, la jeune Eilis Lacey quitte son Irlande natale et sa famile pour tenter sa chance de l'autre côté de l'Atlantique. À New-York, sa rencontre avec un jeune homme lui fait vite oublier le mal du pays…
Mais lorque son passé vient troubler son nouveau bonheur, Eilis se retrouve écartelée entre deux pays et entre deux hommes.

Ce que je pense du film.
Je suis ravie de l'avoir vu ! J'ai apprécié le sujet traité, celui du déchirement au moment de faire le choix entre sa vie d'avant et sa vie future. L'une connue. L'autre forcément pleine de promesses. On le sait l'herbe est toujours plus verte ailleurs. Pour Eilis, pourtant, cette herbe prend la couleur d'un quotidien assez monotone jusqu'à ce que surgisse dans sa vie, ce jeune homme, lui-même issu de l'immigration. Avec lui, la vie devient plus exitante. Un futur est possible. La scène où ils arpentent ensemble le terrain de leur "peut-être" prochaine maison est touchante. Mais cet avenir est bien incertain, dans une société où tous les codes sont à apprendre.

brooklyn emory cohen saoirse ronan

Justement, de retour en Irlande pour un évènement familial important, Eilis est perçue par la population comme celle qui a osé donner corps à son rêve. Elle est l'Américaine ! De fait, on la regarde désormais différemment d'autrefois. Et cet intérêt qu'elle a toujours espéré lui est enfin rendu. Mais, elle veut repartir. Elle doit repartir. Et soudain, faisant son éloge, il semble que toute la petite ville ait décidé de la retenir prisonnière ! Elle se laisse prendre dans un tourbillon. Un homme entre dans sa vie. Un beau parti. Presque inespéré.
Que va-t-elle choisir ? Partir ? Rester ?

Et vous, que feriez-vous ?

Informations pratiques

Brooklyn (1h53). Un film de John Crowley d'après le roman de Colm Toibin "Brooklyn" édité chez Robert Laffont

En salle le 9 mars 2016

ireland

Derniers articles - Loisirs