De vraies mains de masseur
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

Envie de vivre une expérience sensorielle d’exception ? Passez entre les mains de Ziad. Un praticien au top de sa forme qui vous rend la vôtre avec ses massages traditionnels chinois. Tui Na dans le texte !

La Médecine Traditionnelle Chinoise, MTC, est parfaite pour soulager les maux et douleurs tant physiques que psychologiques. Allez entrons dans le détail...

Deux possibilités. Se rendre à son cabinet ou le faire venir à domicile. On est Princesse ou on ne l’est pas, j’ai choisi la seconde version. Pile à l’heure il sonne et débarque avec sa table de massage. Jusque-là rien d’extraordinaire sauf que Ziad a du goût et de la délicatesse. Sa table est toute jolie et confortable. Côté hygiène il arrive avec les lingettes, le parfum d’ambiance. Bref, il n’a pas commencé que l’on est déjà gâté !

Et puis, on rentre dans le vif du sujet si j'ose dire. Et là, surprise ! On ne peut pas dire que l'on vous caresse dans le sens du poil ! Le principe recherché c'est de toucher profondément les points d'acupuncture et promis juré on les sent les points. N'exagérons rien, ça ne fait pas mal mais c'est énergique, énergétique. Parfois, quand il masse on se demande de quelle machine il se sert. Mais de machine... que nenni ! Ce sont juste ses mains et un peu des avant-bras aussi. Vraiment, en termes de sensations, c'est extraordinaire. J'ai l'habitude d'être massée et j'en ai pratiqué beaucoup de sortes... J'ai très rarement été autant surprise, agréablement et revigorée par un massage. Je n'hésite donc pas à vous recommander Ziad Nammour. En plus avec un nom pareil qui doit agir comme un mantra, de l'amour, il en met dans son travail et dans l'échange qu'il entretient avec ses patients. Il est généreux, donne des conseils sur les postures comme sur l'alimentation, explique comment fonctionnent les méridiens du corps et révèle de quelle énergie nous relevons. Autant dire qu'un moment avec lui en vaut beaucoup avec d'autres.

Pour conclure, sachez qu'il travaille aussi en entreprise dans un format "pause café" où il vient masser à la chaîne les membres d'une équipe. Si votre entreprise pratique "l'art du bonheur", il faudra songer à faire appel à ses services. Pour les autres, il vous reste son téléphone à la fin de l'article.

Je sais, je sais, je suis dithyrambique et c'est rare mais Ziad, je l'ai vraiment trouvé au top. Alors je partage avec vous. À suivre, "questions à Ziad Nammour". Bons massages.

Questions à Ziad Nammour
ziad nammour massage2

Caroline M’zali : Cinq ans dans la finance puis vous devenez praticien en MTC. Pourquoi ce changement de vie ?

Ziad Nammour : Un besoin de sens ! Comme beaucoup, j’ai été élevé dans la valeur du travail, du mérite, du sacrifice... de la réussite. La finance s’est présentée à moi comme une option attrayante au vu du prestige et des hauts revenus qu’offre ce milieu. J’ai donc fait un choix rationnel dans le but d’atteindre un objectif de bonheur hypothétique. Cependant, on ne peut indéfiniment aller contre nature. Cela a un coût. Et dans mon cas, des douleurs corporelles persistantes, comme un signal d’alarme incompris, en dépit de mes choix conscients.

C.M. : Aujourd'hui, ressentez-vous ce changement ?

Z.N. : Si je le vois clairement aujourd’hui c’est grâce au soulagement de ces douleurs. Un doux répit permis par une séance de massage qui fit disparaître un mal avec lequel je vivais au quotidien. Et qui me permit de comprendre par la même occasion que je n’avais pas besoin de me faire autant violence pour un idéal... qui n’était au fond qu’une construction mentale. Car au quotidien, ce que je faisais ne me plaisait pas ! Je n’y trouvais aucun sens, mon entourage professionnel me paraissait futile, et me lever le matin... pénible. Bref. On s’habitue à tout, y compris ce qui nous est nocif. Dans mon cas il s’agissait d’un emploi, mais cela peut aussi être une relation, un lieu, etc. Le contraste en terme de bien-être était trop important pour être ignoré, et c’est alors que je décidai de faire uniquement ce qui paraît bénéfique MAINTENANT, ce avec quoi mon corps est en accord.

C.M. : Qu'est-ce que la MTC. Quelles sont ses origines ? Comment se pratique-t-elle aujourd’hui ?

Z.N. : Avec la médecine ayurvédique, la MTC est la plus ancienne forme de thérapie (près de 5.000 ans !). Elle est née en Chine de l’observation minutieuse de l’évolution de l’Homme et de la nature (cycles, phénomènes, chocs, etc.). Elle se base sur deux principes taoïstes qui consistent à rechercher l’équilibre d’une part (théorie du Ying et du Yang) et l’harmonie d’autre part (théorie des cinq éléments). Dans cette optique, tout trouble physique ou psychique résulte simplement de la rupture de l’un de ces principes. Le corps est ici le reflet de l’esprit. Les deux sont liés, c’est pourquoi nos émotions sont prépondérantes et expliquent 90% des troubles physiques et psychiques. Un bilan énergétique est établi pour comprendre le déséquilibre à la source des symptômes (douleurs, troubles fonctionnels, maladies). Les outils adéquats sont alors employés pour tenter de rétablir l’équilibre : massage, acupuncture, diététique, Qi Qong. A la base préventive, la MTC est aujourd’hui souvent considérée dans un but curatif, surtout en Occident, où nous n’avons malheureusement recours à ce type de pratique qu’en "dernier recours", mal habitués et très peu à l’écoute de nos besoins profonds ...

C.M. : Comment devient-on praticien en MTC ? Faut-il suivre une formation bien spécifique ?

Z.N. : L’enseignement est accessible à tous. J’ai pour ma part intégré une des nombreuses écoles de médecine chinoise que l’on trouve à Paris, avant de faire un séjour à Pékin. Le tout sur quatre ans. Il faut savoir que seul un certificat est délivré à la sortie, le diplôme impliquant la reconnaissance de la pratique par l’État français, ce qui n’est pas encore le cas à ce jour (contrairement à la majorité des autres pays européens). Mais cela devrait évoluer rapidement, au même titre par exemple que l’ostéopathie il y a quelques années.

C.M. : Est-il chose facile de monter sa propre boite aujourd’hui ? Où en êtes-vous dans votre projet ?

Z.N. : S’installer est relativement simple : il suffit de déclarer son activité et souscrire à une assurance professionnelle. Ce qui se fait aujourd’hui en quelques clics sur internet... Construire sa réputation et se faire connaître demande plus de patience. Et du travail ! Pour ma part, je reçois en cabinet et interviens en entreprises où j’anime des activités et ateliers bien-être (massages et cours collectifs). Stress, burn-out, dépression... employeurs et employés sont très réceptifs aux pratiques susceptibles de rendre le lieu de travail plus humain. Il y a là une réel mouvement, et cela se sent !

C.M. : Quels sont vos projets futurs et que pouvons-nous vous souhaiter ?

Z.N. : Développer mon activité, et pourquoi pas établir une structure entièrement dédié aux thérapies orientales ! Ce serait un formidable retour aux sources. Je suis persuadé du besoin actuel et espère transmettre au maximum ce précieux héritage.

Alors... Pour évacurer tout le stress et tous les maux du quotidien et pour passer un agréable moment, appelez Ziad ! 

Informations pratiques

En cabinet - 41, rue de Passy, 75016 Paris

- Massage traditionnel chinois "Tui na"

- Acupuncture, Ventouses, Moxibustion

A domicile et en entreprise

- Massage traditionnel chinois "Tui Na"

- Réflexologie "Jiaodi An Mo"

- Ateliers bien-être et Qi Qong

Tél pour rendez-vous : 06 25 78 61 32

info@ziadnammour.com

www.ziadnammour.com

ireland

Derniers articles Art de vivre