Le Petit Sommelier, Paris - Bar sauvage, enoki, purée de panais chocolat blanc
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

Depuis les 40 crus proposés en 2001 à l'ouverture, "Le Petit Sommelier" est passé à 750 ! Ce qui le place probablement dans le TOP 10 des meilleures offres œnologiques de Paris. Et plus près encore de la première place, si l'on considère la diversité de la carte des vins à la hauteur des restaurants étoilés avec des tarifs "bistrot". Sans aucun doute les bouteilles les plus étonnantes et les moins chères de la capitale.

La salle accueillante et confortable du Petit Sommelier / Paris

Pierre Vila Palleja, le jeune patron du "Petit Sommelier" s'entend tellement souvent dire qu'on ne s'attend pas à trouver une telle qualité de plats et une telle offre de vins dans son établissement qu'il en viendrait presque à maudire cette fichue gare Montparnasse et l'avenue du Maine. Moi-même, je lui avouai que j'aurais pu passer 10 ans devant la porte de sa brasserie sans en pousser la porte, mais qu'une fois sa table testée, j'aurais pendant 10 ans, regretté de ne pas l'avoir fait plus tôt.

 

 

 

 

 

Pourquoi ?

Pierre Vila Palleja, le charismatique patron du Petit Sommelier / Paris

D'abord pour la belle énergie de ce jeune homme, à la personnalité bien affirmée, qui déplace sa haute silhouette avec rapidité et efficacité, un œil sur tout en même temps. Ensuite pour la salle, confortable, architecturée comme ces bonnes vieilles brasseries parisiennes tant appréciées des "parigots" et des touristes. Aussi pour les tables dressées des nappe et serviettes blanches en tissu.

Surtout pour la carte… Les cartes.

Celles des vins…

Ce n'est plus une carte, c'est un classeur. Le bonheur absolu de tout amateur de bons vins. De vins chics, des vins chers à nos palais, des vins issus de certaines régions de France (pas toutes, je vous parlais du caractère affirmé du sommelier ), des vins élevés chez d'anciens vignerons et aussi chez de jeunes fous qui s'y collent avec succès, des vins du monde également. Ils représentent 20% de l'offre.

Biodynamique !?

Concernant les vins, les origines, les méthodes, Pierre est incollable et pas prêt du tout à s'en laisser conter avec ces vins dits "nature", une tendance qui lui donne le tournis et l'insupporte. Biodynamique !? Les gens n'ont que ce mot à la bouche mais c'est une mode, pas une méthode dit-il. La biodynamique c'est un peu comme une chirurgie du cœur réalisée par un chirurgien aux mains sales. Ces vins-là sentent le cheval, la boue. Attention, soyons précis, parfois en biodynamique, ça marche et alors c'est un miracle mais sinon, c'est de la m...".

Bref, on aura compris que les miracles ne sont pas assez fréquents pour leur faire confiance...

Retour donc à des valeurs sûres en bouteilles ou au verre (25 propositions, il y en a pour tout le monde ) comme ce blanc espagnol Louro, un vin de Savoie Chignin Bergeron, un "on the rhône again" signé d'un jeune qui monte, qui monte, Julien Pilon ou encore un Vaqueyras, Domaine Montirius et pour finir par un exceptionnel Roussillon, Domaine d'Anjou Banessy.
Un choix orchestré de bout en bout par Pierre Vila Palleja qui n'aime rien tant que recevoir des clients qui lui font confiance pour réaliser les plus belles associations vins et plats ! N'hésitez pas à le solliciter. Il adore et vous lui en serez papillement reconnaissant.

Le Petit Sommelier / Paris - Tartare daurade aux citrons confits. ©J.lossmann

Les cartes, disais-je !

Au point qu'ici, je ne sais pas qui de l'œuf (le vin) ou de la poule (les plats) était là en premier. OU plutôt si... Les plats sont cuisinés pour être magnifiés par les vins et inversement ! Depuis septembre dernier, Nicolas Bouillier œuvre au piano. Il a apporté avec lui un univers gastronomique puisé dans son parcours auprès des grands chefs et des belles tables. Il en ressort une proposition culinaire a deux faces : côté brasserie et côté resto.

Nous avons dégusté la version "resto" avec une cuisine belle et appétissante avec des entrées (9,50€) comme ce tartare de daurade au citron confit, lait de concombre, émulsion de betteraves ; Ces ravioles de champignons et Bellota, crème de laitue, chips de Butternut ou cet étonnant croustillant de boudin noir de chez Christian Para, pomme Darphin absolument succulent et qui m'a réconcilié avec le boudin !

Les plats (19€), présentés dans le même souci esthétique que les entrées sont soignés, généreux, parfaitement maîtrisés comme ce Bar sauvage rôti, mousseline de panais et chocolat blanc, enoki, sésame noir ou ce délice inconstatable qu'est la poitrine de porc croustillante laquée aux épices, pluma ibérique de Metzger. Un régal !

Bon point pour l'assaisonnement remarquable par sa justesse et sa légèreté en sel qui en fait une adresse à suivre.

Nicolas Bouilier, le chef talentueux du Petit Sommelier / Paris

En résumé, passez les yeux fermés, les portes de cette très belle maison, confortable, accueillante, avec un excellent rapport qualité-prix. Une adresse inattendue, à aborder loin des idées reçues. 

Informations pratiques
Le Petit Sommelier
49 Avenue du Maine, 75014 Paris
Téléphone : 01 43 20 95 66
Ouvert tous les jours sauf le dimanche

Les fournisseurs :
Légumes / fruits : Laurance, Chareyre
Viandes : Metzger
Poissons : Blanc
Huîtres : Yvon Madec
Charcuteries : Bobosse à Lyon
Fromages : Hervé Mons, MOF


Les dîners vignerons :
Une fois par mois, Le Petit Sommelier organise des "dîners vignerons". Un vigneron réputé dans sa région est invité. Avec Pierre Vila Palleja, ils calent les vins y compris de vieux millésimes et en fonction des vins, le menu est créé. Le prochain du 17 mars est déjà complet. Celui d'Avril portera sur le Porto et comprendra 5 plats et autant voire bien plus de vins.
Renseignements sur le site.
 

ireland

Derniers articles Art de vivre