L'inoubliable spectacle des oiseaux en vol au Parc Des Oiseaux ©PDO2017
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

Né il y a presque 50 ans, le Parc Des Oiseaux de Dombes les Villars n'est finalement pas si bien connu du grand public Français. Il est pourtant le 1er parc ornithologique de France à proposer un contact très rapproché avec 3000 oiseaux issus de 2 ordres sur les 36 que compte la planète ! On observe facilement : Pélican frisé, Cacatoès noir, Vautours fauve et moine, Colibris, Coracine chauve, Calao, Toucan, Manchots d'Amérique du Sud ...

Cette année deux nouveautés méritent le déplacement : l'ouverture de la première partie de la plaine africaine avec l'île de Madagascar et les nocturnes de l'été, histoire de voir le parc dans ses deux versions : jour et nuit. Une mise en œuvre réalisée en collaboration avec Jean-François Zurawik, directeur de La Fête des Lumières de Lyon et Géraud Pèriole, artiste lumière et créateur du projet. Enfin, rien que pour l'incontournable et émouvant spectacle Des Oiseaux en Vol, ce Parc doit figurer en bonne place de votre wiches-list des attractions à visiter en couple, amis et bien sûr en famille car les enfants en sont fous !

Nids de cigognes au Parc Des Oiseaux… Ils sont nombreux. Visibles depuis le sommet de la Tour et vous aimerez les voir et les entendre voler au-dessus de vos têtes toute la journée. ©jlossmann

Quelques mots sur le Parc Des Oiseaux

"Fondé en 1971 sur 35 hectares, nous explique Nadia Tavernier en charge de la communication, pris en enclave dans une réserve naturelle sur un couloir de migration naturel, le parc avait sa place toute "désignée " par les oiseaux migrateurs de passage qui, chaque année, trouvaient dans la Dombes et ses étangs un espace sécurisé pour prendre du repos".
De là à construire les premières volières pour les oiseaux tentés de rester et de se sédentariser, il n'y avait qu'une décision à prendre. Elle le fut. Prise par le Conseil Général de l'époque. Année après année, le Parc Des Oiseaux pris son envol pour s'élever bien au-dessus des exigences demandées. Fournissant aux oiseaux des espaces de bonne facture pour leur permettre de se reproduire dans les meilleures conditions. En effet, on nous a appris que certaines espèces, comme les Toucans sont des oiseaux qui volent haut. Pour de reproduire au mieux il est nécessaire de leur fournir des espaces de vie les plus proche possible de leur habitat naturel. La reproduction en captivité étant, il faut le savoir, la récompense des soigneurs et surtout la preuve de l'adaptation de l'oiseau ou animal.

Couple de Loris. Dans le Parc Des Oiseaux, on les nourrit de nectar ! ©Judith LossmannUn joli Toucan à l'abri dans la serre exotique. Juste à côté du Corcine chauve,  reconnaissable à son étrange cri ! ©Judith Lossmann

Le Parc compte une belle équipe entièrement dévouée au confort et au bonheur de ses pensionnaires. À commencer par le vétérinaire Eric Bureau, attaché au Parc, des soigneurs animaliers comme Teddy ou Flore, des aides-soigneurs nourrisseurs... Tous impliqués, ils aiment leurs oiseaux et en prennent grand soin. Afin de diversifier les collections, d'augmenter les chances de survie et de réintroductions des espèces menacées, des échanges d'animaux et des partages d'expériences sont régulièrement pratiqués dans le cadre des adhésions entre zoos (EAZA, WAZA).

Le Spectacle des Oiseaux en vol : un émouvant ravissement !

Une à trois fois par jour, Flore en charge du Spectacle des Oiseaux en Vol et son équipe, proposent au public 20 à 30 minutes d'un spectacle de tout beauté et surtout de toutes émotions ! Je ne voudrais rien vous en dévoiler pour vous laisser vierge… Sachez cependant que 30 espèces participent - de bonne grâce et par la magie du conditionnement positif - à cette envolée poétique. Les oiseaux arrivent de partout. Survolent - au point de les toucher - les spectateurs ébahis. Des "haaaa" et Des "hoooo" fussent de toutes parts. Vraiment attractif et magnifique, il est tout simplement impensable de visiter le parc des Oiseaux sans assister à ce très beau spectacle organisé avec maestria et... amour. Un grand... grand moment. Il n'est pas impossible d'y aller de sa petite larme. Si si ! Puisqu'on vous le dit !

Nouveautés au Parc Des Oiseaux

La Plaine Africaine
L'ouverture en deux temps de la Plaine Africaine en 2017 et 2018. "L'un des projets les plus ambitieux jamais conduit par le Parc Des Oiseaux tant en terme de collection que d'aménagements paysagers" nous dit le directeur Emmanuel Visentin.
Pour la session 2017, l'Ile de Madagascar mise à l'honneur. Détachée du continent depuis 150 millions d'années, elle sera représentée par des plantes, animaux et oiseaux qui n'existent nulle part ailleurs sur Terre : Tourtelettes masquées, le Foudi rouge, la Caille de Madagascar, des oiseaux africains comme le Rollier à ventre bleu et le Coliou rayé et aussi des Makis Catta.

Tous "implantés" dans un cadre de vie très proche de leur système naturel. Une exigence de rigueur au Parc Des Oiseaux. Le reste de la plaine Africaine - quelques 4 hectares - proposera au public une mise en scène des écosystèmes africains avec l'introduction de colonies de lémuriens et de suricates et de nombreux oiseaux. D'ores et déjà, le visiteur pourra observer un oiseau rare : le Serpentaire. Un oiseau de proie monté sur échasses parmi les plus menacés au monde. Présenté au public juste à la frontière entre l'Afrique et la zone européenne.

Sa majesté le Vautour participe au Spectacle des Oiseaux en Vol. ©Judith LossmannLa belle femelle Gypaète… à visiter avec tout le respect dû aux espèces menacées directement par la main de l'homme !!! ©Judith Lossmann
Le Gypaète
Le Serpentaire est une invitation à allez observer une rareté ou plutôt deux raretés : un couple de Gypaète. Le mâle comme la femelle sont magnifiques. Il faut absolument rendre une visite à ces oiseaux de proie massivement et injustement pourchassés car accusés, à tort, de tuer les troupeaux ! Le Gypaète est le plus grand et le plus majestueux vautour européen et fait partie des 8 espèces d'oiseaux les plus menacés d'Europe. Allez donc le saluer.


Les nocturnes
Jusqu'au 3 septembre (les jeudis, vendredis et samedis soirs) à partir de la tombée du jour - entre chien et loup - les visiteurs profiteront du Parc en version nuit. Deux points d'orgue à cette balade nocturne - où, dommage, il n'y a aucune interaction avec les oiseaux - :
Le passage de la passerelle entre la Tour Illuminée et un bosquet d'arbres se reflétant dans l'eau étale du l'étang. Les soirs de pleine lune c'est tout simplement magique.
Les manchots dans leur plaine de l'ouest sud-américain doucement phosphorescents qui, juste étonnés de cette intrusion lumineuse, font le pied de grue devant leur terrier. Vision quasi irréelle de ces oiseaux réfléchis par la lumière violette. Un joli tableau !

Mon Conseil : visiter impérativement le Parc quelques heures avant et prolonger par la nocturne. Dont tout l'intérêt outre une promenade dans le noir qui plaira aux petits comme aux grands, est justement de juxtaposer une vision du jour sur celle de la nuit.

Je vous laisse quelques autres surprises à découvrir. Et il y en a dans cette nocturne. N'oubliez pas de grimper au dernier étage de la Tour. Les artistes en charge de la Fête des lumières qui ont illuminé le parc durant ces nocturnes ont aussi œuvré pour transformer la canopée ( la cime des arbres) en un univers poétique.

Informations pratiques

Le Parc Des OIseaux en nocturne. ©ParcDesOiseaux

Le Parc Des Oiseaux
Entre Lyon et Genève sur la RD 1083 à 01330 Villars-les-Dombes
Tél. 04 74 98 05 54

Tarifs :
19€ (adulte), 14€ (enfant de 3 à 12 ans), 16€ (junior 13 à 25 ans), 58€ forfait famille (2 adultes+2 enfants).
Nocturne : Adulte : 12€ - Enfant : 6€
Billet couplé journée au parc + nocturne : Adulte 27€ - Enfant 19€

Plus d'infos et réservations (conseillée) : www.parcdesoiseaux.com - info@parcdesoiseaux.com

Restauration et hébergement.
Restauration sur place.
Dormir à proximité (500m) : Au nid du parc : www.lenidduparc.com

FaceBook : @ParcDesOiseaux
Instagram : instagram.com/parcdesoiseaux
YouTube : Parc Des Oiseaux
#parcdesoiseaux

Un Jabiru africain dans la partie Madagascar de la Plaine Africaine. ©Judith Lossmann

ireland

Derniers articles Art de vivre