À proximité du Tréport et de Mer-les-bains, le Cise est perché au sommet de la falaise de Ault et offre un panorama d’exception sur les célèbres falaises de craies de la Baie de Somme et la côte d’Opale. Ici temps et espace se confondent dans le murmure des vagues. Idéal pour se ressourcer loin des tracas du monde, Le Cise est une parenthèse enchanteresse pour se reposer et déguster une gastronomie revisitée par un chef talentueux.

Une belle adresse pour une escapade amoureuse. Un lieu à partager entre amis. On y accède en traversant le bois de Cise, un cadre idyllique répertorié parmi les « Villages préférés des Français » bordé de somptueuses villas de style Victorien datant de la Belle Époque.

 Les Chambres : toutes différentes, chacune est un univers à découvrir !

Le Cise - chambre33

Une petite vingtaine de chambres (une dizaine de plus d’ici un an), toutes différentes les unes des autres. Le bon goût, le sens de la décoration priment. Ainsi, quand on connait l’adresse, le jeu consiste-t-il à choisir sa nouvelle chambre. Entre la « japonaise » avec bain japonais à débordement en plein coeur de la chambre, l’exécutive et son sauna privé dans la salle de bain, la très belle supérieure décorée en « tout-gustavien » violet, la suite supérieure panoramique « ambiance coloniale » avec vue à 180° sur la falaise et les eaux d’émeraude laiteuses de la côte d’Opale, le plus dur sera de choisir.
Réparties dans plusieurs bâtiments, les chambres sont équipée d’écrans plats et connectée en Wi-Fi et ethernet. Elles sont dotées de mini-bar, bouilloire et machine à café (Nespresso), garnies en capsules de café, thé et infusions.
Toutes les chambres, non-fumeurs et insonorisées, ont vue sur la mer. Et quelle mer !


 Le restaurant : odes aux plaisirs des papilles dans un cadre enchanteur, entre ciel et mer

René Centonze - Chef du CiseLa cuisine du CiseLe Cise - restaurantLe Cise - salon barLe Cise - terrasseLe Cise - Pavlova

La salle, entièremenent vitrée, domine le paysage. Y déjeuner et y dîner revient à manger dans la vigie d’un fort ou d’un bateau… Sensations garanties.
Aux manettes du restaurant gastronomique, le Chef René Centonze. Disciple du célèbre Chef Auguste Escoffier, René Centonze n’aime rien autant que de réinventer une cuisine locale, issue de produits frais mixée avec les saveurs des voyages dont il rapporta un goût pour les épices, les saveurs indonésiennes et les manières de cuisiner à l’aigre-douce et à la citronnelle.
Trois grands menus sont spécialement conçus chaque saison par le chef et sa brigade. Tous synonymes de délices, de découvertes et d’étonnement, avec un souçon de tradition et la poésie des saveurs retrouvées.
Lors de notre passage, nous avons testé le menu « Parfums de saison » avec en entrée un incroyable et sublime Crabe en gelée d’eau de concombre, Bulgare crémeux aux fines herbes et oeufs de saumon… Un ravissement papillaire ! En entrée toujours, les Marennes servies sur un épais lit de glace pilée, dans une présentation originale et astucieuse.
À suivre. Une nage de poisson et crustacés, curry vert et lait de coco en infusion de combava, le fameux citron-caviar !
Que dire, ce fut excellent, plein de saveurs, la citronnelle relevant l’ensemble léger et savoureux. À conseiller.
Les « viandards » trouveront de quoi nourir leurs besoins avec une très belle pièce de boeuf, cuite au sautoir dont la qualité et la tendreté n’ont rien à envier à l’Angus. Servie, un peu trop traditionnellement à mon sens, avec une tombée d’épinards, basilic, tomates confites et réduction de vinaigre balsamique.
Côté fromage !? Les gens de l’Est que nous sommes sont habitués à des fromages qui marchent tout seuls comme on dit. Le manque d’affinage, nous a laissé un peu sur notre attente de puissance fruitée. Mais ceci n’est qu’affaire de goût.
Côté desserts… La maison se tient très bien avec des desserts plutôt classiques : Pavlova, Crème brûlée, Baba mais saluons la légéreté en sucre de la proposition. Mon choix coupe de fraise, rhubarbe façon tiramisu (je l’aurais plus volontiers présentée façon panacota), aux éclats de pistaches terminait fort bien un dîner arrosé avec partimonie d’un Gewurtz vendanges tardives, extrait d’une remarquable carte des vins !


 En conclusion.
Le Cise, hôtel comme restaurant, est une véritable et superbe surprise. Un nid douillet et gourmand. De ces adresses que l’on ne partage qu’avec les vériables amis. S’il ne devait y en avoir qu’un en Baie de Somme, ce serait le Cise.

Le Cise - jacuzzi

Les plus (+) / Les moins (-)

+ sauna finlandais
+ le jacuzzi avec vue sur mer
+ massage aux pierres chaudes sur demande
– la climatisation qui ne fonctionne pas
– la décoration de la salle de restaurant qui mériterait d’être actualisée (on nous a dit que c’était prévu)
– un wifi capricieux

Leave a Reply

  • (not be published)